Passion des livres

Passion des livres

Vie de Jude frère de Jésus

Au tout début:

"MOI, Jude, fils de Joseph bar-Jacob de la tribu de Juda, étant aujourd'hui avancé en âge, j'ai écrit ce que mes yeux ont vu s'accomplir dans la Galilée et dans Jérusalem du temps où Jésus, mon frère premier-né, annonçait le royaume de Dieu aux enfants d'Israël."

 


 

De quoi ça parle:

Tout commence avec la découverte d'une Vie de Jude dans un tombeau d'Abydos en Egypte. Le manuscrit est une traduction en copte de la vie du plus jeune frère de Jésus. Jude y évoque son frère, sa famille et leurs proches dans leurs faits et gestes avérés mais aussi dans leur humanité, avec leurs doutes, leurs failles. C'est là toute l'originalité de ce roman qui nous donne à voir le Christ de l'intérieur. Sous le regard de Jude, il est avant tout un homme, poussé presque malgré lui par des forces qui le dépassent. Et la magie opère : subtil alliage de véracité historique et d'intuition sensible, cet évangile apocryphe nous plonge au coeur d'une époustouflante reconstitution du monde antique. Comme Marguerite Yourcenar, Françoise Chandernagor maîtrise impeccablement ses sources, sans jamais en être prisonnière. Dans une langue aux accents bibliques aussi directe qu'évocatrice, elle ouvre des portes à notre perception spirituelle. On est ému, fasciné, certain de tenir entre ses mains un authentique manuscrit !

 

Ce que j'en ai pensé:

 

Cette chronique va être très difficile à écrire car je n'ai pas du tout accroché à ce livre.

 

L'histoire retrace la vie de Jésus, comme nous la connaissons de par les Évangiles, vue par Jude, son petit frère. J'ai bien aimé retrouver l'histoire et la découvrir d'un autre point de vue mais la façon dont le livre est écrit m'a un peu semblé lourde. 

Et du coup ça m'a complètement gâché ma lecture.

 

Au niveau des personnages, ce sont ceux des Évangiles bien sur, mais on les découvre autrement. J'ai, par exemple, trouvé Jésus très prétencieux et pas du tout à l'écoute de ses frères. Marie, quant à elle, est complètement "fan" de son fils ainé. Elle lui trouve toutes les excuses possibles.

J'ai eu beaucoup de mal avec les personnalités de tous les personnages.

 

Maintenant je conseille ce livre à tous ceux qui aime les livres historiques.

 

Page 99:

"Dès que Jésus eut renvoyé la foule, je m'approchai, le visage arrosé de larmes, et lui demandai à accompagner les parents de nos belles-soeurs, qui montaient pour ensevelir Simon. Je dis: "Ce frère a été le compagnon de mon enfance, et je l'aimais. Fallait-il qu'il mourût si tôt? Etait-il si grand pécheur que Dieu dût le châtier? Serait-ce des méchants qui l'ont tué contre la volonté du Seigneur? Et pourquoi lui? Pourquoi?" Le Saint de Dieu posa sa main sur mon épaule et dit: "Heureux ceux qui pleurent, fils, car ils seront consolés... Dans ce temps-ci, le Père nous rendra au centuple les frères que nous aurons perdus, et, dans le temps à venir, il donnera à tous, vivants et morts, la vie éternelle. Ceux qui étaient réduits à la pourriture sortiront de leurs tombeaux comme de jeunes mulets libérés de leurs liens. Aie foi, Jude! Maintenant essuie tes yeux, ceins tes reins, et suis-moi en Batanée sans plus tarder. Laisse les morts ensevelir leurs morts! Toi, annonce le royaume de Dieu.""

 

Ma note:


 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict



03/11/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 123 autres membres