Passion des livres

Passion des livres

Les fleurs du mal

Au tout début:

"La sottise, l'erreur, le péché, la lésine.

Occupent nos esprits et travaillent nos corps.

Et nous alimentons nos aimables remords.

Comme les mendiants nourrissent leur vermine."

 



De quoi ça parle:

« Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? / Au fond de l'inconnu, pour trouver du nouveau ! »
Ces vers du « Voyage » éclairent à eux seuls l'entreprise du poète. Esprit vagabond, toujours mobile, Baudelaire explore les dédales de la conscience. Il atteint tantôt à l'extase, tantôt se perd dans les abîmes du péché. À travers ses poèmes, il nous fait partager le drame qui se joue en lui et qui n'est autre que la tragédie humaine. Baudelaire, premier poète moderne, donne à la poésie sa véritable dimension : exprimer, par-delà les mots, ce vertige absolu qui s'empare de l'âme. Tout chez lui, en lui affirme la nécessité de la souffrance, la fatalité du péché. Tout traduit en lui une âme profondément troublée mais charitable. Baudelaire fait des Fleurs du Mal un immense poème de la vie et du monde.

Ce que j'en ai pensé:

Cette chronique va être assez courte parce que je n'avais jamais lu de poésie mais je pense que ce genre n'est pas du tout pour moi. Je n'arrive pas à m'imprégniez dans les textes. Et j'ai souvent du mal à les comprendre. Je suis surement trop terre à terre.

 

Mais je ne connaissais pas Baudelaire et j'avais envie de le découvrir. Et j'ai donc lu ce recueil.

 

J'ai quand même trouvé que certains poèmes étaient plutôt bien écrit même si parfois j'ai trouvé ça un peu violent et noir.

 

Voila je ne sais pas trop quoi vous dire d'autres. N'hésitez pas à découvrir ce recueil si vous ne le connaissez pas encore ou à le redécouvrir pour ceux qui connaisse.


Page 99:

"Les hiboux

Sous les ifs noirs que les abritent.

Les hiboux se tiennent rangés.

Ainsi que des dieux étrangers.

Dardant leur oeil rouge. Ils méditent.

 

Sans remuer ils se tiendront

Jusqu'à l'heure mélancolique

Où, poussant le soleil oblique.

Les ténèbres s'établiront.

 

Leur attitude au sage enseigne

Qu'il faut en ce monde qu'il craigne

Le tumulte et le mouvement.

 

L'homme ivre d'une ombre qui passe

Porte toujours le châtiment

D'avoir voulu changer de place."

 

Ma note:




Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge

 



Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict



23/03/2016
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres