Passion des livres

Passion des livres

Les Bertignac, tome 1: L'homme à l'oeil de diamant

Au tout début:

"Je m'appelle Tarko Bertignac, et puisque nous allons passer les 473 prochaines pages ensemble, autant te le dire tout de suite: je ne suis pas un héros. Voilà, c'est dit! Et si tu me demandes ce que ça veut dire, eh bien, tu vas le savoir... enfin, si tu t'approches un peu, parce que je n'ai tout de même pas envie que tout le monde le sache... alors, tu t'approches?... encore un peu plus, c'est quand même un peu gênant à admettre... voilà comme ça... en fait je ne suis pas un héros, parce que souvent, j'ai... j'ai la trouille!"

 

De quoi ça parle:

Salut, je m’appelle Tarko. Quand nous sommes pris dans une tempête tropicale, ma sœur Lou et moi, et que notre petit avion s’écrase au cœur de l’Amazonie, nous ne donnons pas cher de notre peau. Il faut dire qu’en plus des mygales, des anacondas et des caïmans, nous sommes attaqués au milieu de la jungle par des dinosaures d’un autre âge. Pourtant, grâce à l’aide inespérée de Toulouse, un aventurier chercheur de diamants, de son guide Mato Grosso, un indien Bororo maousse costaud et de la tribu des indiens Murmures, du clan des Invisibles, nous allons échapper aux dangers de la jungle. Mais je comprends vite que rien n’est dû au hasard, et qu’un destin magique m’attend pour affronter un adversaire bien plus terrifiant : l’Homme à l’œil de Diamant.

C’est sûr que pour combattre un type comme lui, j’ai bien besoin de mes trois shamans guide et de mes sept shamans protecteurs.

Quant aux filles de l’histoire : Lou, ma petite peste de frangine, Sixtine et Jasmine, avec leurs bouquins assommants…bon…enfin bref…tu n’as qu’à lire le récit de mes aventures, et tu sauras ce que j’en pense !

 

Ce que j'en ai pensé:

J'ai reçu ce livre dans une de mes box de Pandore. Et je ne connaissais pas du tout, d'ailleurs je pense que je n'aurais jamais été vers ce livre si j'avais dû l'acheter moi-même.

 

Malheureusement, ce livre et moi nous n'avons pas réussi à nous trouver. Je n'ai pas du tout aimé le fait que tout soit écrit à la deuxième personne du singulier et le fait que le héros de l'histoire se réfère toujours à l'auteur et au nombre de page, ... ("comme je vous le disais à la page 154", "si vous ne vous souvenez plus retourner lire l'explication à la page 123", ...)

Du coup le style d'écriture m'a souvent semblé lourd. Surtout que le livre fait pas loin de 500 pages et que du coup cela fait très très long.

 

Au niveau de l'histoire, j'ai trouvé que c'était souvent tiré par les cheveux. Il arrive énormément de choses à notre héros Tarko, des aventures dont il n'est même pas vraiment le héros. Il est plutôt le fils rouge du récit mais se laisse entrainer par tous les autres personnages.

J'ai aussi eu beaucoup de mal avec le fait qu'il se passe tout le temps quelques choses. Pleins d'aventures arrivent à Tarko sans jamais s'arrêter. Le livre n'aurait pas perdu en qualité avec des petits moments plus calmes.

 

J'ai aussi eu beaucoup de mal avec le fait que tout est toujours tourné en dérision, rien n'est pris au sérieux. J'ai vraiment eu du mal à terminer ce livre. Et le pire de tout ça c'est que la fin m'a fait penser qu'il devrait y avoir une suite que je ne lirai surement pas.

 

En conclusion, je pense que ce livre devrait être lu par des jeunes ados qui pourraient apprécier ce côté humour présent à toutes les lignes et qui pourraient apprécier le fait que le héros s'adresse à eux personnellement.

 

Page 99:

"- Ah oui? répond Toulouse en s'efforçant de plaisanter, mais sans quitter le raptor des yeux. Et on peut savoir comment ils faisaient? Je pense que ça devrait très bientôt nous servir!

- Ben... hésite Lou... en fait, ils attaquaient à plusieurs... avec un rabatteur qui poussait leur proie à fuir vers l'endroit où les autres attendaient en embuscade...

Lou, des fois, j'ai envie de l'étrangler! Pourquoi faut-il qu'elle se la ramène toujours pour faire empirer les choses? C'est déjà pas assez de se retrouver dans un jungle face à un raptor qui... qui bouge? Oh oui, il bouge! Il se déplace imperceptiblement sur le côté, sans nous quitter de ses sinistres yeux jaunes, comme s'il voulait nous contourner, comme s'il voulait nous forcer à le regarder se déplacer, comme s'il voulait nous pousser à bouger lentement en même temps que lui, pour nous obliger à... oh non, pas ça!"

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict



11/12/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres