Passion des livres

Passion des livres

Journal d'un enfant de troupe

" Les Enfants de troupe, qui s'en souvient? Qui, encore, sait ce que fut le lot de ces enfants soldats? "Enfants soldats", une expression qui écorche l'oreille et aussi la conscience. Comment a-t-on pu apprendre la guerre à des enfants ? Voilà qui révolte aujourd'hui. Voilà qui m'a séduit, il y a plus de cinquante ans. Voilà qui demande à être raconté. "
Septembre 1950. Yvon Collin intègre la sixième de l'école d'Enfants de troupe de Billom, dans le Puy-de-Dôme, l'un des quatorze établissements scolaires français dont l'encadrement est assuré par des militaires.
Au fil des pages, l'auteur décrit la discipline, la rigueur de l'éducation, tant sur le plan moral et intellectuel que physique. 1l passe en revue ses galères, mais aussi l'esprit de camaraderie et de solidarité forgé au cours de ces années inoubliables. Des valeurs loin de se limiter aux murs de la "caserne" et qui, selon lui, guideront chaque élève tout au long de sa vie.
Avec joie et nostalgie, Yvon Collin nous conte des histoires belles ou cruelles, drôles ou pathétiques, qui étonnent, scandalisent ou émerveillent. Des histoires du passé aussi, parce que depuis 1963 les Enfants de troupe n'existent plus.
Un témoignage sincère qui "redore le blason" de l'éducation militaire.

 

Il est vrai que généralement les autobiographies me font un peu peur. J'ai toujours peur de m'ennuyer. Mais pas ici.

 

Nous découvrons le quotidien des élèves d'un collège militaire de 1950. L'école des enfants de troupe.

Mais il n'y a aucune tristesse. Yvon Collin nous raconte son histoire avec toutes les anecdotes que peuvent vivre des gamins enfermés 24hs sur 24 ensembles. Il nous raconte surtout les bêtises et leurs conséquences.

 

J'ai beaucoup apprécié ce livre, plutôt léger. Et j'ai découvert un univers que je ne connaissais pas du tout. Je n'avais jamais entendu parler des enfants de troupe avant ce livre.

 

Jusqu'à la fin, j'ai aimé suivre la vie de Collin, même si la toute fin m'a rendu nostalgique et j'ai ressenti un petit peu de malaise. Mais c'est juste la vie, c'est comme ça.

 

Au niveau des personnages, j'ai eu un petit peu de mal car il y en a beaucoup. Entre les profs, les surveillants militaires, les élèves, j'ai eu beaucoup de mal à m'y retrouver. Mais cela ne m'a pas vraiment dérangé. C'était plus une histoire de toute une classe et du coup même si on ne sait plus qui est qui on arrive à si retrouver très bien.

 

Si vous aimez les autobiographies et que vous avez envie de connaitre les histoires de scolarité de vos grands-parents (ou parents en fonction de votre âge), n'hésitez pas à lire ce livre.

 

 

"On nous avait promis qu'à la moindre incartade, on n'y couperait pas, à la sanction. Ca n'a pas traîné. Pour l'exemple, pour vite nous recadrer et que "ça" ne se renouvelle plus. Que fîmes-nous de si terrible? Un simple petit chahut de rien du tout après l'extinction des feux, à 22 heures."

 

" Honneur et Patrie - Valeur et Discipline"

 

"Ne pas subir"

 

Rendez-vous sur Hellocoton !



12/07/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres