Passion des livres

Passion des livres

Surtout ne mens pas

Au tout début:

"Erik fit tournoyer Laura sur les dernières mesures de Rock Around the Clock et l'attira contre lui. Elle éclata de rire, essoufflée, échevelée.

- Suis-moi, lui chuchota-t-il à l'oreille.

Sa main ferme autour de la sienne, il l'entraîna hors du salon de la bâtisse cossue, sous les sifflets goguenards de quelques convives et les encouragements du DJ. Laura se laissa guider par son mari, radieuse, désinhibée par tout le champagne qu'elle avait bu. Ils traversèrent le corridor tamisé, tendu de tissu taupe, slalomant entre les invités. L'hôtel particulier, gracieusement prêté à Erik par son meilleur ami Grégoire, pour célébrer ses quarante ans, était bondé."

 

 

De quoi ça parle:

Elle est une violoniste virtuose. Il est un chercheur islandais de renom, spécialisé dans l’étude du cerveau. Laura et Erik vivent à Paris. Un couple uni, passionné, admiré.  Jusqu’à cette fête, pour les quarante ans d’Erik. Il est retrouvé  inconscient, pendu à un fil barbelé. Suicide ? Tentative de meurtre ? Tout réussissait à Erik qui venait d’isoler une molécule révolutionnaire agissant sur le cerveau.  Pour Laura, le monde s’écroule. Quelles recherches menait précisément Erik ? Elle découvre qu’il avait d’étranges fréquentations. On la poursuit, on la traque dans les rues de Paris. Sa vie est en danger. Autour d’elle, des hommes sont abattus. Dans sa quête de vérité, elle se retrouve plongée dans un monde de terreur.  Avant de sombrer dans le coma, Erik avait laissé un texto à Laura : « Plus possible de vivre dans le mensonge… »

 

J'en ai pensé quoi:

Tout d'abord j'aimerais remercier Livraddict et les  éditions XO pour m'avoir fait confiance en m'envoyant ce livre dans le cadre d'un partenariat.

 

Erik est donc retrouvé pendu lors de sa soirée d'anniversaire. Nous allons suivre l'enquête qui va déterminer si c'est un suicide ou un meurtre.

Lors de cette enquête de nombreux secrets vont être découverts.

 

Le premier point que j'aimerais mettre en évidence c'est la couverture. En effet, j'adore cette couverture. Nous retrouvons beaucoup des différents éléments de l'histoire et puis le brin d'ADN qui y est dessiné m'a attiré lorsque j'ai vu ce livre. En effet, je travaille dans le milieu des laboratoires médicaux et ce sont des éléments qui me parlent.

J'ai aussi découvert un milieu qui m'était totalement inconnu, le milieu des transhumains, et je dois dire que ce monde m'a intrigué et j'ai aimé découvrir tout cela à travers le livre (et à travers différents sites car ce livre m'a donné envie d'en savoir plus).

 

Nous sommes rapidement plongés dans l'histoire et je n'ai pas ressenti de temps mort durant le récit. Tout s'enchaine très vite et je n'ai pas pu comprendre le dénouement avant la fin. Je n'avais pas imaginé cela, je dois dire. Même si à la fin, tout cela m'a semblé assez logique.

 

J'ai aussi beaucoup aimé la façon dont le livre est écrit. En effet, nous alternons entre le présent et quelques mois dans le passé. Pour comprendre tous les évènements qui nous ont mené à cet anniversaire tragique. Les chapitres sont assez court ce qui permet de mettre beaucoup de rythme au récit.

 

Au niveau des personnages ensuite, j'ai eu un peu de mal à m'accrocher à eux. Surtout aux personnages principaux comme Laura ou Erik. Ils sont intelligents, chacun dans leurs univers, et ils le savent. Je les ai trouvés un peu bourgeois et surtout ils se croient au-dessus de la masse. Je les ai ressentis comme des riches qui veulent se faire des frayeurs pour se sentir en vie, surtout Erik.

Par contre, j'ai beaucoup aimé Raphaël et sa famille qui m'ont assez touché. J'ai bien ressenti le désarroi de Fabienne, la femme de Raphaël, face au travail de son mari et à ses ambitions différentes des siennes.

 

J'ai donc passé un bon moment avec ce thriller et je le recommande vraiment à tous les amateurs du genre.

 

Page 99:

"Le restaurant islandais faisait aussi épicerie fine et l'on pouvait y acheter de la morue séchée, du hareng mariné et des pommes de terre à l'huile. Tomas poussa la porte vitrée. Il affectionnait cet endroit, souvent fréquenté par les membres de la communauté. Même s'il avait quitté le pays à quinze ans -  et donc passé plus de temps en France que là-bas -, il sentait s'animer son âme viking dès qu'il contemplait les photographies de paysages minéraux exceptionnels qui ornaient les murs. Ce pays était sa différence. Et ses travaux de recherche sur le Moyen Âge des pays du Nord n'avaient fait que renforcer son sentiment d'appartenance."

 

Pourquoi j'ai lu ce livre:

 

Ma note:



Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

 

 

 



13/11/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 128 autres membres