Passion des livres

Passion des livres

Policier

Genre dont le drame est fondé sur l'attention d'un fait et sur une recherche méthodique faite de preuves, le plus souvent par une enquête policière.


L'appel du coucou

Au tout début:

"La rue bruissait d'une agitation fébrile, comme envahie par un essaim de mouches bourdonnantes. Des photographes étaient massés derrière les barrières gardées par la police, tenant en équilibre leurs appareils au museau protubérant, leur souffle s'élevant dans l'air en une vapeur blanche. La neige tombait, dense et régulière, sur les couvre-chefs et sur les épaules, et des doigts gantés essuyaient les lentilles. De temps à autre ils tuaient le temps en faisant retentir quelques déclics, prenant un cliché de plus de la tente en toile blanche dressée au bord de la chaussée, de l'entrée du grand immeuble en brique rouge et du balcon au dernier étage d'où le corps était tombé."

 


 

De quoi ça parle:

Une nuit d'hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu'au jour où l'avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l'armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l'Internet, Strike est chargé d'enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l'autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manoeuvres inspirées par la vengeance.

 

Ce que j'en ai pensé:

Bien sur, j'avais adoré "Harry Potter", j'avais bien aimé "Une place à prendre" et je dois dire que "L'appel du coucou" m'a beaucoup plu aussi.

 

Nous allons donc suivre Cormoran Strike dans son enquête sur la mort de Lula, un mannequin célèbre. J'ai aimé suivre cette enquête, parsemé de moment plus personnel pour le détective.

 

J'ai trouvé qu'il y avait quand même beaucoup de répétition avec les différents interrogatoires, les choses sont parfois répétées. Mais cela ne m'a pas forcément ennuyé. Les choses se sont mises en place petit à petit jusqu'au dénouement.

 

J'espérais quand même ce dénouement un peu plus spectaculaire. Malheureusement, j'ai trouvé qu'il tombait un peu à plat. Même si j'ai été surprise de ce dénouement, je n'avais rien capté lol.

 

Au point de vue des personnages, il y en a beaucoup. Mais je n'ai pas été perdue dans tous ces personnages. Nous arrivons bien à distinguer qui est qui et quel relation chacun a eu avec Lula. J'ai beaucoup aimé Strike. Un personnage un peu triste, qui n'a pas été gâté par la vie. Mais j'ai trouvé qu'il évoluait beaucoup dans ce livre. Par contre, je n'ai pas trop accroché à Robin, qui m'a semblé assez futile, trop superficielle pour moi.

 

Je conseille ce roman policier à tous les amateurs du genre mais aussi à ceux qui aimeraient découvrir le roman policier.

 

Page 99:

"La plus frappante était celle d'une jeune femme pâle, immense, dont les cheveux d'un blond très clair étaient réunis en chignon et qui portait, perché sur le sommet du crâne, un étrange couvre-chef à voilette avec des plumes noires. Strike la reconnut tout de suite: Ciara Porter, l'autre star des podiums avec qui Lula Landry avait passé une grande partie de sa dernière journée sur cette terre, l'amie qui avait posé avec elle pour une des plus fameuses photos de sa carrière. Miss Porter était belle et triste sur ce cliché qui la montrait se dirigeant vers l'entrée de l'église. Elle semblait être venue seule; aucune main n'était posée sur son bras mince ou sur son dos interminable."

 

Ma note:


 

Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge

 

Ce que me fait 1/13 lecture pour ce challenge.

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


19/01/2016
12 Poster un commentaire

Le loup de Fardy's land, tome 1: Les liens du sang

Au tout début:

"C'est fou le nombre de fois où les gens nous disent "je sais ce que tu ressens", quand ils n'en ont absolument aucune idée. Je suppose qu'il s'agit d'une phrase de convenance, comme s'il vous plaît et merci. Comment pourraient-ils vraiment savoir ce que nous éprouvons? Chaque humain vit et perçoit différemment les choses. Par exemple, à la mort de leur animal de compagnie, certains n'éprouveront qu'un vague sentiment de nostalgie, tandis que d'autres en seront dévastés pour des semaines. Alors, à mon avis, "je sais ce que tu ressens" n'est qu'une phrase superficielle lancée pour signifier à la personne concernée " tu n'es pas seule". Pfft... Ras-le-bol de ces conneries. Personne ne peut savoir ce que j'ai ressenti dans cette histoire. Personne. Gardez ce baratin pour des gens plus naïfs, d'accord...? Oh! J'en oubliais presque mes bonne manières; s'il vous plaît et merci!"

 


De quoi ça parle:

Fardy’s Land est une île comme il en existe des centaines ? terre orpheline à la merci du climat ? où s’active une communauté de 200 000 habitants, tous issus de lignées enracinées sur place depuis plusieurs générations. Des survivants, à la fois tendres et féroces ! Dans ces maisonnettes, dispersées au fil des vallées, des champs et à l’orée des forêts, des secrets inavouables sont encore l’objet de chuchotements et d’interdits. Parmi ces quasi-légendes à faire frissonner les enfants, il y a ce drame survenu il y a plusieurs années : six enfants sont allés jouer dans les bois et seulement cinq en sont revenus. Trente-quatre ans plus tard, empruntant « le sentier de la mort », Peter Sullivan disparaît pendant une fête qui se déroulait sur l’île. Son frère Cedric, assisté de son jumeau et sa jumelle, se met à la recherche d’un meurtrier si habile que même les plus grands enquêteurs n’ont pas pu l’identifier. De larmes en éclats de rire, de la trahison au pardon, de défaites en victoires, Cedric découvrira la valeur de l’amitié et la fidélité de ceux qui l’entourent. Les meurtres se succédant, la menace devenant constante, nos jeunes héros pourront-ils dévoiler qui se cache sous ce complot sans merci ? Sur cette île diabolique, entre le coucher du soleil et l’aube, on naît, on disparaît ou on meurt.

 

Ce que j'en ai pensé:

Tout d'abord, j'aimerais remercier l'auteur  Bobby Raiche de m'avoir contacté et pour m'avoir envoyé son livre au format numérique. Je suis vraiment très contente d'avoir pu découvrir ce début de saga.

 

J'ai bien apprécié ce livre même si j'ai eu un peu de mal au début à m'y retrouver parmi tous les personnages et toutes leurs familles. En effet, l'histoire se déroule sur une île et surtout elle se déroule parmi plusieurs familles de cette île et il m'a fallu un petit temps pour m'y retrouver parmi les membres des différentes familles. Mais une fois tout bien mis en place, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire.

 

Parlons des personnages, au départ, en lisant le résumé, je ne sais pas pourquoi je pensais à des adultes responsables. Mais en fait pas du tout, nos héros sont des adolescents toujours à l'école. Et ça ça m'a beaucoup plu. En effet, j'aime lire des histoires dans le milieu scolaire avec l'ambiance pensionnat et cours. Dans ce livre, j'ai retrouvé tout cela. Même si le côté pensionnat n'est pas très très présent (en même temps cela n'apporterait rien à l'histoire.)

 

Au  niveau de l'histoire, j'ai vraiment adhéré à l'enquête de ces jeunes qui essayent de connaitre qui leur en veut et leur fait subir tous ces "accidents". Le seul point négatif, c'est le fait que l'auteur revient souvent sur les évènements passés. Ce qui apporte beaucoup de répétitions et de redites. Mais même si cela arrive quelquefois dans le livre, cela ne m'a pas vraiment dérangeant.

 

J'ai eu beaucoup de mal à comprendre le pourquoi du comment avant la fin mais celle-ci est vraiment trop sadique. En effet, même si nous avons quelques réponses à nos questions, celles-ci ne sont pas toutes résolues et maintenant j'aimerais vraiment avoir la suite pour connaitre certains points non résolus.

 

En conclusion, n'hésitez pas à lire ce livre, il est vraiment très addictif et il peut être lu par des adultes mais aussi des plus jeunes.

 

Ma note:


Page 99:

"Cédric hurla pour qu'on vienne l'aider, mais personne ne l'entendit. Poussé par l'adrénaline, il devient insensible à la température de l'eau, se faufila sous son frère, et le prit dans ses bras. Robby était froid, rigide et ne respirait plus. Cédric eut beau chercher, il ne lui trouva aucun pouls.

- Non, non, non, ne sois pas mort, s'il te plaît! Reste avec moi...

Cédric lutta pour ravaler ses larmes et entama le processus de réanimation cardiorespiratoire. Heureusement que leur grand-mère était infirmière retraitée et qu'elle leur avait appris ce qu'elle connaissait en matière de secourisme."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


03/12/2015
4 Poster un commentaire

Kelly McDade, tome 1: L'@ppât

Au tout début:

 

"Je suis allongée, immobile, pendant que des gens s'affairent tout autour de moi. Ma vision est trouble, mais je peux voir des gens courir. Les bruits qui m'entourent sont assourdissants, je parviens mal à distinguer tous ces sons. Je pense qu'il s'agit de sirènes; peut-être des pompiers ou des ambulanciers. J'entends aussi des pleurs, des cris, des voix, dont certaines me sont familières. Une voix masculine et si douce me supplie de vivre.

- Je t'en prie, Kelly! Reste avec moi! Je t'en supplie!

La voix se brise dans un pleur. J'ai mal. J'ai si mal. Même si je veux rester avec cette voix réconfortante, qui me demande de le faire, j'en suis incapable. La souffrance  est insoutenable. Mon corps veut fuir cette douleur. Je tente de garder mes yeux ouverts, mais je n'y arrive pas. La douleur s'intensifie. Ma poitrine, mon ventre, mon dos, tout fait mal. Trop mal. Je tremble. J'ai froid.

Je crois que je vais mourir.

Malgré mon ultime effort, tout devient sombre et silencieux.

 

 

En résumé:

 

Kelly McDade, une adolescente de 17 ans, prévoyait une rentrée scolaire excitante. Mais son année sera bien différente de celle qu'elle avait imaginée. En tentant de comprendre ce qui se cache derrière l'étrange métamorphose de son amie Jasmine, elle se retrouvera impliquée dans une enquête criminelle et devra faire face à des cyberprédateurs. Heureusement, elle sera secondée par un bel enquêteur…

 

Et puis ce que j'en ai pensé:

 

 

J'ai découvert ce livre lors de la foire du livre de Bruxelles sur le pavillon canadien. Apparemment, l'auteur y était en dédicace mais j'ai dû la louper. Dommage.

En tous les cas, ce livre m'a tout de suite attiré. Un livre young adulte, avec une enquête et de par la couverture, j'avais un peu pensé à des cybercriminels.

 

Lors de la rentrée des classes, Kelly retrouve ses amies d'enfance Alex et Jasmine. Mais cette dernière a beaucoup changé pendant l'été. Ce qui inquiète Kelly et Alex. Mais bien d'autres sources d'inquiétudes vont arriver avec cette rentrée. En effet, deux très bonnes élèves n'ont pas pu réintégrer l'établissement pour la dernière année et un corps est découvert aux alentours de l'école.

 

J'ai vraiment aimé suivre l'enquête avec Kelly et ses amis. Elle va aussi rencontrer, lors de cette enquête, le beau Derek et cela va lui faire tourner la tête. Il y a donc dans ce livre une belle enquête policière et un peu de romance.

L'enquête va nous mener dans le milieu des cybercriminels et cela m'a fait froid dans le dos. En effet tous les jeunes peuvent être confrontés un jour ou l'autre à ce genre de criminel. Et cela même sans s'en rendre compte. J'ai aimé ce sujet et cela m'a fait réfléchir à tout ce que je postais sur le net. Même si je ne pense pas que cela soit le but principal de ce livre.

 

Je n'ai pas pu m'empêcher de comparer ce livre aux romans de Kathy Reichs. Mais j'ai vraiment apprécié ce livre. Il est facile à lire et se lit très vite. J'ai passé un très bon moment.

 

Au niveau des personnages, j'ai apprécié chacun d'eux. Kelly et Alex sont deux jeunes de 16 ans qui vont à l'école et aime faire du shopping, sortir, aller voir du hockey,... mais j'ai trouvé que parfois elles faisaient plus que leur âge. J'ai aussi bien apprécié Derek et Jason, les deux policiers. Ils apportent un peu d'humour au roman, surtout Jason, le boute-en-train. Mais en même temps, ils sont très professionnels et très amicaux (et un peu plus) avec les filles. Ils les protègent et font tout pour les sortir des emmerdes.

La maman de Kelly, qui travaille à la Sureté du Québec en tant que criminologue, est super gentille avec sa fille. C'est vraiment une maman cool. Elle fait confiance à sa fille en tout circonstance.

 

Je conseille vraiment ce livre à tout le monde. Si vous aimez les policiers, vous allez adorer ce livre.

 

Page 99:

 

"-Je te jure, ce gars-là m'a fait tout un effet. C'est justement pour ça que je souhaite que tout se fasse dans l'ordre des choses. Tu comprends?

- Je comprends très bien et je suis certaine que c'est la bonne attitude.

Je dépose Jasmine chez elle, un peu passé 17h. Sa mère et son beau-père sont dans l'entrée. Je crois qu'ils viennent d'arriver. Je n'ai jamais rencontré le nouveau conjoint de sa mère, alors je fais l'effort de sortir de la voiture pour faire connaissance, même si j'ai très hâte d'être chez moi.

- Bonjour, Mme Verner, comment allez-vous?

- Je vais très bien, merci, et toi, ma belle Kelly?

- ça va.

Jasmine attrape la main de l'homme qui se tient à coté de sa mère.

- Je te présente Frédérick.

L'homme grisonnant trop bronzé qui me dévisage attrape Jasmine par la taille tout en me tendant la main.

- Bonjours, monsieur, je dis en prenant son énorme main ornée de bagues.

- Tu peux m'appeler Frédérick.

Je me contente de sourire poliment sans rien répondre, puisque je sais que je n'arriverai jamais à le faire. D'ailleurs ma mère ne m'autoriserait jamais à tutoyer un homme de son âge.

- Alors, c'est toi, Kelly! s'exclame l'homme à la voix trop forte en me dévisageant.

- Oui.

- J'ai beaucoup entendu parler de toi, tu sais?

Encore une fois, je suis un peu mal à l'aise. Ne sachant pas trop ce qu'il sait à mon sujet, je me contente de sourire sottement.

- Je la croyais plus bavarde, ajoute le beau-père de mon amie, en regardant vers Jasmine."

Ma note: 


 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


07/08/2015
4 Poster un commentaire

N'oublier jamais

J'ai lu ce livre en lecture commune avec Olivorel45 sur le forum Livraddict. J'ai bien apprécié cette lecture en commun. J'ai bien apprécié cette expérience et je suis tout à fait prête à recommencer. Je la remercie pour ce moment.

Nous en avons discuté assez longuement durant la lecture. Ce qui est assez marrant c'est que nous avions les même ressenti. A la fin de notre lecture, nous avons fait cette petite chronique toutes les deux ensemble. C'est donc une chronique à 4 mains que vous allez découvrir ici.

 

Jamal, handicapé, sportif et maghrébin ramasse un beau matin, lors d'un entrainement de jogging, une écharpe rouge. En haut de la falaise, il découvre une fille prête à se suicider. Il essaie de lui porter secours en lui tendant cette étoffe. Mais la fille tombe dans le vide et meurt sur le coup, cette même écharpe nouée autour de son cou...

Sur la plage, deux autres témoins ont vu la fille tomber et tous les trois sont entendus au commissariat pour une déposition...

Mais d'autres meurtres ont déjà été commis avec le même mode opératoire dans la région dix ans plus tôt.

C'est alors que celui ci reçoit mystérieusement des dossiers d'enquêtes sur ces meurtres perpétrés...

Quoi de mieux pour commencer un livre, que d'entrer directement dans l'intrigue. Là, elle était présente dès les premiers chapitres.

Jamal découvre une écharpe rouge au bord d'une falaise et quelques mètres plus loin, une jeune fille prête à sauter dans le vide. Il a voulu l'aider mais elle saute et se tue l'écharpe autour du cou. Puis il apprend qu'elle a été étranglée et violée...
Est-il le meurtrier ? Est-il une victime ?

Pour répondre à ces questions, il fallait lire tout le livre.
Nous avons aimé ce roman et son intrigue, mais une certaine incompréhension ( trop de questions se bousculaient dans nos têtes ) s'était installée jusqu'à l'ultime rebondissement.
La fin est juste symbolique et touchante... rien que pour cela, cela mérite le coup d'oeil.

Nous avons trouvé quelques longueurs dans le milieu de l'histoire. Nous pensons qu'il  devrait y avoir un peu moins de rebondissements car des doutes se sont sérieusement installés, tout le monde était suspect à nos yeux même Jamal!!
Mais lorsque la machine est lancée, nous n'avions plus lâché ce livre avant la fin.

Du point de vue des personnages, j'ai trouvé que Jamal se présentait un peu trop comme une victime. Il devrait, comme je le pense, agir un peu plus.
Je n'ai pas trop apprécié Mona qui m'a semblé étrange depuis le début et pour faire simple, je n'ai pas du tout trouvé les personnages attachants. (Avis de Stéphanie pour les personnages)

 

"Pour que la pièce retombe un jour de votre côté, il faut juste jouer, souvent, beaucoup, recommencer toujours. Insister."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


20/07/2015
10 Poster un commentaire

Nymphéas noirs

 

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

"Trois femmes vivaient dans un village.

La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste.

Leur village portait un joli nom. Giverny.

La première habitait dans un grand moulin au bord d'un ruisseau, sur le chemin du Roy; la deuxième occupait un appartement mansardé au-dessus de l'école, rue Blanche-Hoschedé-Monet; la troisième vivait chez sa mère, une petite maison dont la peinture aux murs se décollait, rue du Château-d'Eau.

Elles n'avaient pas non plus le même âge. Pas du tout. La première avait plus de quatre-vingts ans et était veuve. Ou presque. La deuxième avait trente-six ans et n'avait jamais trompé son mari. Pour l'instant. La troisième avait onze ans bientôt et tous les garçons de son école voulaient d'elle pour amoureuse. La première s'habillait toujours de noirs, la deuxième se maquillait pour son amant, la troisième tressait ses cheveux pour qu'ils volent au vent."

 

Ce n'est pas le premier Bussi que je lis mais j'ai vraiment adoré celui-ci, j'ai vraiment plus aimé celui-ci même si "Un avion sans elle" était vraiment bon.

 

Je dois dire que ce livre est pour moi

 

J'ai vraiment aimé l'histoire, découvrir le village de Giverny et le travail de Monet. J'ai aussi apprécié découvrir l'histoire de ses habitants et je dois dire que jusqu'à la fin, j'ai soupçonné tout le monde.

 

Je ne connais pas beaucoup les peintres et l'art de la peinture mais j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir les oeuvres de Monet et de découvrir sa vie. Je n'ai pas eu de mal à comprendre même les passages plus "technique". C'était un grand plaisir pour moi de suivre la petite Fanette qui découvre petit à petit la vie avec ses bons et mauvais côtés.

 



Pour les autres personnages, j'ai beaucoup apprécié Sylvio, qui est un peu l'innocent de la police. Il est super intelligent mais trop timide pour s'imposer. Mais j'ai trouvé qu'il se laissait trop faire par Sérénac. Il n'a pas assez de répondant. Ce qui le rend vraiment très adorable.

Par contre, je n'ai pas du tout accroché avec Laurenç, le commissaire. D'abord, je l'ai trouvé très sur de lui. Et puis son côté, je prends tout à la rigolade m'a énnervé.

 

Et puis la FIN!!!! Je ne peux rien vous dire pour ne pas vous dévoiler l'intrigue mais j'ai été complètement scotchée. Je n'ai vraiment tout compris qu'à la toute fin, je n'avais vraiment rien vu venir.

 

Je conseille ce livre à tout le monde, n'hésitez pas à le lire pour passer un excellent moment dans ce village de Normandie.

 

"- Dans les choses à faire, en priorité, tu vas m'écrire sur ta feuille "chercher des témoins". C'est tout de même pas croyable que dans un village où tout le monde peint du soir au matin personne n'ait vu quoi que ce soit le jour de l'assassinat de Morval et que les seuls témoins spontanés que l'on ait soient un paparazzi anonyme, qui nous envoie des photos cochonnes, et un chien en recherche de caresses. Tu t'es renseigné sur la maison d'à côté du lavoir? Ce moulin biscornu?

Sérénac sort de sa poche une clé pour ouvrir une porte coupe-feu rouge sur laquelle est précisée la triple mention "LABO - ARCHIVES - DOCUMENTATION".

- Par encore, répond Bénavides. Il faut que j'y passe aussitôt que j'ai une seconde.

L'inspecteur ouvre la porte rouge.

- En attendant, j'ai pensé à une autre mission pour occuper tout mon commissariat. Je vais même mobiliser une équipe de plusieurs hommes pour cela... La surprise du chef!"

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


05/06/2015
10 Poster un commentaire

Un noël à River Falls

Alors que la petite ville de River Falls s’apprête à célébrer Noël, un drame vient raviver le souvenir des horreurs du passé : un adolescent est retrouvé mort dans une cabane au fond des bois, d’où un autre a réussi à s’échapper. Ont-ils été la cible d’un pervers sexuel ? S’agit-il d’une vengeance exercée contre le défunt, qui avait agressé un homosexuel ? Le survivant est issu d’une communauté religieuse installée dans un domaine ayant appartenu à un meurtrier en série. Simple hasard ?

Afin d’identifier l’auteur de ce crime, le shérif Mike Logan devra plus que jamais se méfier des apparences. Aidé de sa compagne, la profileuse Jessica Hurley, saura-t-il se défaire des idées préconçues sur les « monstres » qui nous entourent ?

 

J'avais déjà lu, du même auteur, "7 jours à River Falls" et j'avais vraiment bien aimé. Et ce tome est dans la même lignée.

 

J'ai vraiment bien apprécié cette enquête. Je me suis demandé jusqu'au bout ce que Simon Beaver venait faire dans l'histoire. Et la fin m'a vraiment émue pour ce personnage. J'ai aussi aimé tous les autres personnages. Nathaniel et Margareth m'ont un peu émue aussi, avec leur façon de vivre d'un autre âge mais qui aimeraient s'intégrer dans la société.

 

Ce qui m'a plu aussi dans ce livre, c'est le côté tolérance. En effet, beaucoup de réflexions sont données sur l'homosexualité et sur la place que l'on donne aux homosexuels dans notre société. Et il y a aussi la tolérance envers les croyances religieuses. Enfin bref, j'ai eu beaucoup matière à réfléchir sur la place de chacun dans la société grâce à ce livre. Et cela, je ne m'y attendais pas du tout.

 

Pour ce qui est de l'enquête, elle est tout à fait classique pour ce genre de livre. Mais j'ai été quand même surprise par la fin et la révélation. J'avais imaginé toutes sortes de scénario mais pas celui-là.

 

Par contre, si j'avais lu "7 jours à River Falls", je n'avais pas lu "Un automne à River Falls", ce n'est pas dérangeant pour la compréhension de l'histoire mais de nombreuses références sont faites aux premiers livres de cette série et du coup il faut quand même mieux avoir lu les deux premiers.

 

En conclusion, un très bon roman policier qui m'a permis de passer un très bon moment.

 

"Au plus profond de lui, Warren n'arrivait pas à s'imaginer racontant à son fils l'histoire d'un prince qui aimait un berger, ou à sa fille celle d'une princesse amoureuse d'une soubrette"

 

"Même si le racisme ordinaire n'était pas accompagné d'actes répréhensibles, il suffisait à stigmatiser toute une population, davantage que ne l'imaginait Margareth. Les mots sont aussi des armes."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !


10/04/2015
4 Poster un commentaire

Meurtre à Rixensart: petits scrupules et grande vertu

Quand le corps sans vie d'une jeune femme est retrouvé sur le domaine de la confrérie des dominicains, ceux-ci ne sont pas contents. On peut les comprendre...
Et lorsque dix ans plus tard, un autre cadavre est retrouvé au même endroit, la panique est à son comble. D'autant plus que le second crime semble avoir un lien direct avec le premier qui n'a jamais été élucidé.
Les villages de Rixensart, de Lasne et de Louvain-La-Neuve situés dans le verdoyant et paisible Brabant Wallon, sont en émoi.
Le fougueux curé de la paroisse est furibard. Les frères dominicains sont pétrifiés.
La poignée d'amis qui se retrouvent chaque année afin de ripailler tout leur content dans la maison d'hôtes "Le piano de l'ange", peinent à cacher leur enthousiasme: "Enfin, une solide enquête dans laquelle ils vont pouvoir faire valoir leurs talents de fins limiers!"...
Tout cela bien sûr au grand dam du commissaire Briggs, gendre "so british" de la propriétaire des lieux, la comtesse Sophia Vronsky-Dessy qui lui a concédé la main de sa fille, la fantasque et ébouriffante Alice.
Au "Piano de l'ange", où il fait bon flâner sous le soleil d'été, l'ambiance bat son plein de conjecture déplacées en hypothèses fantaisistes.

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge

 

En effet le thème du mois était Lire un roman sorti/édité en 2014 et ce livre est sorti en février 2014. Je l'ai découvert lors de la foire du livre de Bruxelles.

 

J'ai été attiré par ce livre car il se déroulait dans un village belge. Je ne connais pas du tout Rixensart (sauf de nom) et un petit peu Louvain-la-Neuve mais cela ne m'a pas du tout dérangé.

 

Connaissez-vous l'inspecteur Barnaby? Eh bien ce livre se déroulant à Rixensart m'y a fait penser. En effet, ce roman policier où tout le monde ou presque se connaît et où tout le monde soupçonne tout le monde est vraiment dans l'ambiance de la série anglaise. Même les personnes les plus proches se soupçonnent. J'ai vraiment aimé cette ambiance.

 

Lors de l'enquête on découvre petit à petit les secrets de chacun et même si j'ai eu beaucoup de soupçons, je n'avais pas découvert tous les secrets.

Mais les révélations ne m'ont pas réellement surprise. L'histoire nous y amène révélations après révélations. J'ai quand même bien aimé ce déroulement car il nous amène à réfléchir jusqu'à ce qu'enfin nous découvrons la vérité. J'ai même à certains moments été assez énervée de ne pas savoir parce que j'avais des doutes mais l'histoire ne me révélait rien. Criant

 

Il y a quand même quelques moments bizarres. Comme l'inspecteur Briggs qui raconte son enquête lors des repas de famille. Et toutes ces personnes, présentent à ce repas, qui prennent part à l'enquête jusqu'à se mettre en danger. Je n'imagine pas du tout que ça pourrait se passer comme cela. Mais cela donnait un peu d'humour à l'histoire.

 

Par contre, je n'ai pas accroché aux personnages, j'ai trouvé qu'ils étaient un peu trop survolés. Je n'ai trouvé aucun personnage intéressant. Ils sont, je trouve, un peu trop nombreux ce qui fait qu'on ne découvre aucun d'eux en profondeur même les personnages principaux à l'enquête.

 

En conclusion, ce livre est assez plaisant. Je vous le conseille. Surtout si vous connaissez un peu Rixensart, Lasne et Louvain-la-Neuve. Ca peut être marrant pour quelqu'un qui connaît ses villes de découvrir les différents lieux de l'enquête tout en connaissant ces lieux.

 

"- Pas trop tôt! Vous vous croyez en vacances? Qu'est -ce que vous foutiez tous les deux?

Jérome fit diversion en disant:

- On sait qui c'est?

- Elle n'a pas de papier sur elle, bougeonna-t-il... Pas de sac à main comme en portent toujours les femmes. Rien. Pour moi, c'est un crime crapuleux, avec le vol pour mobile. Sans doute un jeune en manque de sa dose de cochonnerie habituelle, ou quelque chose comme ça."

Pour février, la consigne est: Quel est ton genre favori? Lis donc un livre de ce genre.... Mon genre favoris (j'ai vérifier c'est la catégorie sur mon blog où il y a le plus de chronique) étant les thrillers, je vais lire:

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


09/01/2015
0 Poster un commentaire

Le crime d'Halloween

Aujourd'hui, pas de c'est lundi. Je reprendrai mes bonnes habitudes en janvier après les fêtes. Mais je vais quand même vous postez une petite chronique, la dernière de cette année je pense.

 

Un livre pas du tout de saison, pour cette chronique puisque je l'ai lu pour Halloween.

 

Le 31 octobre, les sorcières s'envolent sur leur manche à balai : c'est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les "plus de onze ans". Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. "Savez-vous que j'ai eu l'occasion d'assister à un vrai meurtre ?" se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu'inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C'est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu'on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

 

Voici donc mon tout premier livre d'Agatha Christie. J'ai donc fait la connaissance de monsieur Hercule Poirot.

 

Que dire? Je n'ai pas été déçue mais je n'ai pas été emballée non plus.

Une histoire de meurtre dans un village anglais cela était un bon départ. Mais j'ai trouvé que cela était long à lire. Beaucoup de description, beaucoup de long dialogue. J'ai eu un peu de mal.

 

J'ai par contre beaucoup aimé l'histoire. Un meurtre lors d'une fête d'Halloween, c'était tout à fait de saison (quand je l'ai lu) et j'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce petit village.

 

Même si j'ai eu quelques soupçons sur le dénouement, la majeure partie de l'enquête m'était passée à côté et j'ai eu quelques surprises.

 

Au niveau des personnages, je n'ai pas vraiment eu de coup de coeur. Aucun ne s'est distingué pour moi.

 

En conclusion, un petit livre pas trop mal à lire quand on a un petit creux de lecture ou plus rien d'autre à lire.

 

"- On en serait certainement arrivé là, déclara Spence, si les notaires n'avaient pas crié au faux. Apparemment, ce faux n'était pas très convaincant. Ils l'ont découvert presque aussitôt."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


29/12/2014
0 Poster un commentaire

Meurtres à l'abbaye

Au coeur du Moyen Age, une série de meurtres frappe l'abbaye de Hautefage et ses alentours. Les seigneurs et les moines, figures étranges et maîtres des lieux, deviennent tour à tour enquêteurs, suspects et complices. Trois énigmes palpitantes, quand religion et politique se confondent...

Le recueil de la trilogie: Double meurtre à l'abbaye, Crime à Hautefage et Ce que savait le mort de la forêt.

 

Ce livre est donc un recueil de trois romans que je vais détailler dans cette chronique.

 

Doubles meurtres à l'abbaye

 


A la fin du XIIème siècle, dans l'enceinte de l'Abbaye de Hautefage, un pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle est retrouvé assassiné.
L'enquête démarre aussitôt, mais, à chercher le meurtrier, on se demande s'il y a encore des innocents...

 

Ce roman commence très fort avec la découverte d'un premier meurtre. Le cadavre étant déposé devant l'abbaye de Hautefage.

L'enquête va alors être menée par le prévôt, Guillaume Taillefer, un sale bonhomme qui utilise la violence pour obtenir ses renseignements.

Mais elle va aussi être suivie de très près par différents hauts personnages: le père Abbé Arnould, Raylmond de Pleaux, le seigneur de Pleaux mais aussi par Guy de Servière, cousin de Raymond.

 

J'aime assez l'ambiance du Moyen-Âge, généralement, et ici, nous l'a ressentons bien avec la fête à l'abbaye, la grande foire dans la ville, les seigneurs et leurs guerres, ...

 

Du coté des personnages, j'ai vraiment bien aimé Guy de Servière avec ses yeux moqueurs et son brin de houx au chapeau.

 

Le seul point négatif, j'ai trouvé cette enquête assez confuse jusqu'à l'épilogue où tout est expliqué.

 

En conclusion, une bonne histoire policière sur fond de Moyen Âge mais qui reste très jeunesse. À conseiller donc aux jeunes ados.

 

Crime à Hautefage

 


 

Par un soir d'orage, la jeune Bertille découvre un corps inanimé dans le bois de Sousclay. Cette nuit-là, tout près, les frères de l'abbaye de Hautefage trouvent un homme assassiné. A quelques jours de la fête sainte, qui voit pèlerins et chevaliers affluer, les suspects sont nombreux...

 

J'ai aimé retrouvé certains des personnages de Double Meurtre à l'abbaye.

 

A l'approche de la fête de la vierge, un marchand Vénitien est retrouvé mort sur les terres d'Hugues de Merle. Le nouveau seigneur de Pleaux, Guy de Servières va alors mener l'enquête.

 

Ce titre m'a semblé assez confus, difficile à comprendre. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre le complot, je me perdais un peu entre le roi de France et le roi d'Angleterre et leurs partisans.

 

J'ai bien aimé Bertille, l'innocente qui a bon coeur et son écureuil Courte-patte.

 

J'ai aussi apprécié les petits rappels historiques qu'il y avait à la fin. Cela permet de savoir ce que sont les croisades, les templiers, ...

 

En conclusion, ce tome est encore très jeunesse mais un peu dur à comprendre pour moi.

 

Ce que savait les morts de la forêt

 


 

Un matin, Aubri le tailleur de pierre découvre un cadavre au bord de la forêt de Pleaux. Qui est cet inconnu au visage balafré ? Ce nouveau crime commis aux alentours de l'abbaye de Hautefage aurait-il un rapport avec la venue de mystérieux chevaliers espagnols au château ? Les préparatifs des fêtes de Pâques à Hautefage ne vont pas faciliter les choses...

 

Voici le troisième et dernier tome de ce recueil et il fut encore pour moi un peu confus. J'ai encore eu du mal à comprendre le comment du pourquoi.

 

J'ai encore bien aimé retrouver Guy et Agnés, ainsi que leur fils, Hugues, qui m'a semblé assez "canaille" pour le peu qu'il apparaît.

Mais j'ai aussi aimé retrouver Hugues de Merle, qui n'a plus son côté brigand des premiers tomes, mais plutôt un côté vieil oncle de bons conseils pour son neveu et sa femme.

 

En conclusion, un recueil très jeunesse mais aussi très confus dans les explications.

Mais j'ai bien aimé l'ambiance moyenâgeuse qui est très présente. Je le conseil, donc, aux jeunes qui aime le moyen-âge et les chevaliers.

 

"Il se secoua. Qu'allait-il penser là! Il traina cependant toute la matinée un sentiment d'anxiété qui lui était si peu habituel qu'il en rendit responsable le temps: il allait sûrement neiger."

 

"La porte de la salle s'ouvrit sur une brusque poussée et le prévôt, Martin Tranche-Tout, ainsi nommé car il avait le jugement rapide et catégorique, fit irruption dans la pièce."

 

"-Quand cesserez-vous de vous moquer, messire vicomte?

- Quand je cesserai de t'aimer."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !


28/10/2014
2 Poster un commentaire

Le châtiment des Mac Law

Thomas Robin, jeune acteur britannique, s'est retrouvé sur la route du psychopathe Steve Dekker.
Il serait mort bien sûr sans l'intervention de son garde du corps: Sam Gallager.
Mais peut-on affirmer que l'on a réellement survécu lorsque quelque chose en nous semble détruit à jamais?
Thomas se sent épié, suivi.
Deviendrait-il fou?
Sam, quant à lui, a réalisé son rêve en rejoignant New Scotland Yard mais sans avoir réellement pu oublier le traumatisme lié à l'affaire Dekker.
sous ses conseils, Thomas accepte de s'éloigner de Londres pour rejoindre un petit village des Highlands où ses grands-parents ont acquis une demeure, ancienne dépendance du clan de Mac Law, famille apparemment à l'origine d'une très ancienne malédiction.
En voulant échapper à ses peurs, Thomas ne rencontrera-t-il pas l'incroyable dans ce pays de légendes?

 

Par où commencer?

Tout d'abord, ce roman a été une très bonne surprise pour moi. J'avais un peu peur d'avoir un livre purement fantastique mais pas du tout.

 

Commençons par le format. Ce livre est entre le livre de poche et le grand format. Et comme il n'est pas très épais, le format est vraiment bien. Nous arrivons à bien l'avoir en main pour lire même dans son lit.

Avec une écriture ni trop petite, ni trop grande et surtout bien aérée. Du coup, ce format est vraiment agréable.

 

Au niveau de l'histoire, j'ai vraiment apprécié. Nous commençons par découvrir Thomas et Sam. Et leurs histoires. Nous découvrons pourquoi ils sont comme ils sont. Petit à petit, l'enquête se met en place et l'histoire avance sans qu'on s'en rende vraiment compte.


Au début, j'avais un peu de mal de comprendre Thomas mais à la longue de l'histoire on découvre la réalité de ce qu'il vit.


J'ai aussi apprécié l'histoire en Écosse, avec la légende qui entre bien dans l'histoire. Le côté fantastique apparaît à ce moment-là. Mais le côté fantastique est dans la légende.

 

Au niveau des personnages, j'ai vraiment apprécié Thomas, même s'il a souvent des réactions d'ado mal élevé. On ne peut que "comprendre" pourquoi il agit comme ça. J'ai aussi beaucoup apprécié Sam, le grand frère. Il fait tout ce qu'il peut pour aider Thomas. Et puis il y a Philippe, le bon copain, qui m'a beaucoup ému.

J'ai un peu moins apprécié les parents de Thomas. J'ai trouvé qu'ils étaient un peu trop passifs devant leur fils et ses problèmes. J'ai eu parfois envie de les secouer.

 

Au final, un très bon roman. Fantastique mais pas trop et avec un bon côté policier et des personnages attachants, qui plaira aussi bien aux adultes qu'aux grands adolescents.

 

Si vous voulez découvrir les autres livres de cette auteure, allez faire un tour sur son blog

 

"- Bon sang! Arrêtez d'essayer de lire dans le coeur des autres, Thomas. Bien sûr que ce n'est pas simple. Je me sens coupable au fond de moi, coupable de n'avoir pas pu mieux vous protéger, mais... mais on n'arrivera à rien comme ça! Venez, on rentre, il faut soigner votre main"

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


05/08/2014
2 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser