Passion des livres

Passion des livres

Fantastique

Le fantastique est un registre littéraire qui se caractérise par l’intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d’un récit.


Le compte à rebours, tome 1: A la poursuite du passé

Au tout début:

"Un sous-marin de quinze mètres de long, construit avec un blindage de plaque en mu métal, s'approche doucement et silencieusement d'une petite île. Quand il commence à toucher le sol, des chenilles sortent de ses flancs et agrippent le sol sableux. Le radar ne détectant pas de présence, il vient se poser sur la petite plage. Quelques secondes plus tard, six hommes sortent du sous-marin."

 

 

De quoi ça parle:

Nathan 21 ans, partage avec son frère adoptif Mickael la même passion pour la montagne. Lors de leur ascension du Mont Blanc, il rencontre Sophie et en tombe éperdument amoureux.

Une mystérieuse disparition va changer leurs vies et ils vont être confrontés à une force qui semble invincible et qui cherche à tout détruire autour d’eux. Ils vont alors se mettre à enquêter pour découvrir qui se cache derrière cette force, pour la détruire avant qu’elle-même ne les détruise eux et leur entourage.

Du passé au futur en passant par le présent, d’amitiés en Amour et en trahisons, Nathan, Mickael et leurs amis ne sont pas au bout de leurs surprises.

 

Ce que j'en ai pensé:

Tout avait bien commencé, une bonne histoire dans un monde futuriste avec des personnages attachants. Le synopsis me faisait vraiment envie. Malheureusement, vers les 3/4 du livre, les choses ont dégénéré. Trop de choses se passent et puis surtout des choses complètement invraisemblables. Certaines scènes (hot) sont même de trop j'ai trouvé. C'est dommage parce que sans ces scènes, j'aurais conseillé ce livre aux ados.

 

Le style d'écriture m'a aussi un peu ennuyé, je pense que c'est l'écriture au présent qui ne me plaît pas. L'histoire se passe sur plusieurs années dans le passé et dans le futur (notre futur) mais j'ai parfois eu l'impression que l'auteur écrivait au fur et à mesure que les idées lui venaient. Je m'explique, une fois nous lisons un paragraphe sur 2012. Puis comme ça d'un coup, nous nous retrouvons en 2025 puis hop encore un bon dans le temps et nous sommes en 2020. J'ai trouvé ça un peu dommage, je pense que l'ordre chronologique des évènements aurait été plus clair. En tous les cas pour les évènements récents.

 

Au niveau des personnages, justement, j'ai beaucoup apprécié les deux frères Nathan et Mickaël. Je les ai trouvé très sympathique même si Nathan est quelque fois un peu ronchon et fait souvent sa tête de pioche. Sophie m'a beaucoup plu aussi. Il y a beaucoup de personnages mais je n'ai pas eu trop de mal à les situer tous.

 

Au niveau de l'intrigue, j'ai bien aimé même si j'avais déjà ma petite idée sur l'identité du méchant (qui s'est avéré vrai d'ailleurs) depuis un certain temps.

 

En conclusion, n'hésitez pas à découvrir ce livre si vous voulez passer un petit moment dans un monde du futur. Mais attendez-vous à beaucoup voyager dans le temps.

 

Page 99:

"- Hé, les gars, vous n'allez quand même pas entrer par effraction? dit Mathias

- Ben si, comment faire sinon? dit Nathan

- Ah! Ben bravo les flics, enchaîne Mathias peu rassuré.

- Pas le choix, dit Nathan, tu es avec nous Mathias?

- Bien sûr, allons-y!"

 

Ma note:


 

 

Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai lu ce livre dans le cadre de mon partenariat avec la maison d'édition

que je remercie d'ailleurs pour sa confiance.

 

Et si vous avez envie de découvrir ce livre, n'hésitez pas à cliquer sur la couverture pour vous rendre sur le site de l'éditeur.

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


06/10/2016
4 Poster un commentaire

Le survivant

Au tout début:

"Allongé sur le dos, le bras derrière la nuque, je regardais le plafond avec attention. Je retins à peine un soupir, fatigué de cette journée éreintante. J’aurais dû me douter que cela finirait mal. Ce n’était pas faute d’avoir été prévenu."


De quoi ça parle:

Parqués entre des murs et des clôtures, les Hommes survivent comme ils le peuvent. Arrivés en bas de la chaîne alimentaire, ils sont épargnés grâce à l’Accord : tous les trimestres, des fourgons d'êtres humains sont offerts aux Autres afin de les nourrir. Mais comment choisir qui doit vivre et qui doit mourir ?
La règle est pourtant simple : seuls les délinquants sont envoyés de l'autre côté du mur, dans la Fosse.

Ce que j'en ai pensé:

Tout d'abord, je voudrais remercier l'éditrice de l'Edition  Plume Blanche de m'avoir permis de découvrir ce livre en avant-première. Je suis vraiment contente d'avoir pu lire cette histoire avant sa publication. Merci encore.

 

J'ai vraiment aimé découvrir cette histoire. Ce tout petit livre m'a beaucoup plu. Il est très facile à lire.

L'histoire en elle-même met du temps à démarrer au profit de l'histoire de Soen , jeune adolescent qui a quelques problèmes avec la justice. Nous découvrons donc la vie de Soen et tous ses problèmes. J'ai beaucoup aimé ce personnage, qui n'a rien d'un héros sans peur ni reproche. Il n'a pas peur de nous livrer ses sentiments sans honte.

J'ai aimé cette première partie qui se déroule dans l'univers du lycée avec ses gros bras, ses devoirs, ...

 

J'ai aussi beaucoup aimé parmi les autres personnages, Josh et son père Paul. Ce sont des vrais gentils. Une famille parfaite pleine de douceurs. J'ai aussi aimé Lucas qui apporte beaucoup à Soen et qui va tout faire pour lui sauver la vie.

 

Je ne m'attendais pas du tout à ce que les Autres soient le genre de chose décrite dans le livre. Mais cela ne m'a pas dérangé. Il y a d'un côté du mur les méchants et les gentils de l'autre.

L'arrivée des Autres m'a quand même un peu surprise, je ne m'attendais pas à cette attaque à ce moment-là. Mais cela passe bien dans l'histoire pour finir et l'identité de certains Autres ne m'a pas trop surprise.

 

Le seul point négatif, c'est que j'aurais aimé connaitre un peu plus l'histoire d'avant, j'aurais aimé savoir ce qu'il c'était passé pour qu'on arrive à construire ce mur. Et puis la fin m'a laissé sur ma faim, j'aimerais beaucoup savoir ce qu'il va arriver à Soen, Josh et Paul.

 

Heureusement cette histoire est une trilogie et il y aura donc une suite, je suis assez impatiente de retrouver Soen et de découvrir la suite de son histoire.

 

Malheureusement pour vous, ce livre ne sortira pas avant 2017 et il vous faudra donc attendre pour pouvoir découvrir ce livre. Mais j'espère que vous aurez envie de le découvrir quand il sortira.

 

Page 99:

"Allongé dans un lit, je restai recroquevillé sur le côté, les yeux fermés. Dans mon dos, j’entendais des voix chuchoter.

- Vous n’êtes pas sans savoir qu’il a été fortement traumatisé, annonça une voix masculine.

- En vérité, je ne sais rien ou presque, admit un autre homme.

J’avais le sentiment de connaître ce dernier, mais il parlait tellement bas qu’il m’était impossible de l’identifier.

- On l’a retrouvé au milieu des corps, baignant dans une mare de sang. Le sol et les murs en étaient recouverts. Il n’a pas parlé depuis. Il est docile, il se laisse soigner sans problème, mais…"

 

Ma note:





01/07/2016
1 Poster un commentaire

Les lutins urbains, tome 1: L'attaque du Pizz'raptor

Au tout début:

"-Bouge plus, vieux débris! Cette arme envoie des décharges de 50000 volts. Tu fais un geste, c'est pour tes fesses!

- "Vieux débris"? Saperlipopette! Répète et j'te jette le sort d'Ecrabouillette!

Jambes écartées, Gustave Flicman avait braqué son pistolet à impulsion électrique sur... sur le... sur quoi, au fait? (le singe savant en pyjama? Non... Le nain barbu à barboteuse? Non plus... Le lutin grimacier, alors? N'importe quoi!) Enfin bref, il avait braqué son arme sur sa cible."



De quoi ça parle:

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries… Quel est donc cet inconnu qui s’en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l’argent ? Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n’est pas un lutin, ça y ressemble bien… Mais voilà le coupable arrêté : c’était un simple SDF. Affaire réglée. Pas pour Gustave ! Qui ne se doute pas que sa quête du Pizz’ Raptor va le mener jusqu’à l’Université d’Onirie. Là où les Lutins Urbains ont trouvé refuge. Sous la protection du mystérieux Professeur B., Docteur en Lutinologie...

Ce que j'en ai pensé:

Voila un tout petit livre sans prétention qui nous fait découvrir l'univers des lutins urbains.

J'ai vraiment apprécié ce petit moment de lecture.

 

L'affaire est simple, quelqu'un s'en prend aux livreurs de pizza et lui vole ses livraisons. Du coup Gustave Flicman, un jeune policier, va tout faire pour découvrir le coupable.

 

L'histoire est placée sous le signe de l'humour, on ne s'ennuie jamais durant cette lecture et il m'est même arrivé de rire à certaines références. La lecture est légère et ce fait très rapidement. Le récit est ponctué de quelques illustrations qui nous permet de comprendre et d'imaginer l'histoire.

 

L'attaque du Pizz'raptor est le premier tome de la série et je pense que je découvrirai avec plaisir les tomes suivant pour retrouver l'humour des lutins, du professeur B et de Gustave.

 

Ce livre plaira vraiment à tout le monde mais surtout aux petits lecteurs qui ont envie de découvrir la lecture de roman. N'hésitez donc pas à lire ce livre et à le faire lire à vos enfants.

 

Page 100:
" - Quand à vous, mon bon monsieur B., vous m'excuserez de ne pouvoir vous être agréable, mais ce papy qui vous préoccupe a été transféré aujourd'hui même au Palais de Justice. Avec son caddie! A l'heure qu'il est, je crains fort que le tribunal ne l'ait déjà jugé. Je veux parler du papy, pas du caddie..."

Ma note:




Pourquoi j'ai lu ce livre:

Je voudrais remercier l'auteur Renaud Marhic pour m'avoir proposer de lire son livre.

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


23/06/2016
0 Poster un commentaire

Toly

Au tout début:

"En cette journée chaude du mois de mai 1728; au sur du monde Biham, dans la petite ville de Goussoulou, rien ne laissait présager des changements imminents qui étaient sur le point de s'opérer dans la vie des pauvres habitants. Tout ce qu'ils avaient toujours connu risquait de disparaître à tout jamais."




De quoi ça parle:

Dans l’un des quartiers les plus pauvres de Goussoulou, un petit pays aux confins des terres autrefois très hospitalières du sud du monde des bihamiens. Une petite fille espiègle et maligne va se retrouver au cœur d’un monde parallèle qu’elle n’aurait pu soupçonner. Elle va devoir lutter pour sa survie et sauver son petit pays de l’asservissement, mais aussi de la destruction causée par un ordre de maléfiques. Ordre donc le puissant maître n’est autre que son papa qu’elle n’a jamais rencontré dans son monde habituel. Accompagnée de quelques protecteurs, de son meilleur ami, mais aussi de sa sœur et de son petit frère, elle doit alors démentir la prophétie qui la désigne comme l’instrument qui détruira à jamais son petit monde.

Ce que j'en ai pensé:

Je vais avoir un peu de mal à écrire cette chronique. En effet, j'ai eu du mal à lire ce livre.

 

Mais commençons par le début. L'histoire est vraiment très bien. Le parcours initiatique d'une petite fille pour qu'elle puisse trouver le bien ou le mal en elle. C'était vraiment une bonne idée et tout cela était bien décrit. Et cela m'a vraiment plu.

 

Mais après j'ai eu beaucoup de mal avec les personnages, ils étaient assez nombreux et je n'arrivais pas à me souvenir d'eux. Je devais chaque fois essayer de me rappeler quel lien ils avaient entre eux.

 

Ce qui m'a un peu déplu aussi c'est le découpage des chapitres. En effet, dans chaque chapitre il y a plusieurs sujets qui sont abordés. Je pense que cela aurait pu être découpé en plus de chapitre ou en d'autres paragraphes. Mais cela est peut-être dû à ma lecture numérique. Les paragraphes ne sont peut-être pas bien délimité dans ma liseuse.

 

Ensuite, j'ai trouvé que le déroulé de l'histoire, qui menait au combat final, était parfois un peu long alors que la fin était un peu trop rapide. Mais le côté fantastique m'a assez plu.

 

En tous les cas, je conseille ce petit livre à tous les plus jeunes d'entre vous. C'est un bon livre jeunesse pour nos plus jeunes lecteurs.


Page 99:

"Dionbé qui l'observaient. Pris de peur il se redressa en sursaut et prât à se défendre.

- Ne craint rien, lui dit alors Dionbé. Je suis ton guide, je suis avec toi, et tout ira bien.

- Qui es-tu? Et que fais-tu chez moi? demanda Nyobé.

- Je te l'ai dit, je suis Dionbé, ton guide. Je suis ce qu'on appelle un observateur, je suis ici pour te guider dans ta nouvelle vie. Tu as sans doute remarqué ces derniers temps quelques changements survenus brusquement, tels que tes cheveux..."

Ma note:



Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai lu ce livre dans le cadre de mon partenariat avec la maison d'édition que je remercie de leur confiance en m'envoyant leurs livres numériques.

Et bien sur si vous voulez découvrir ce titre (ou d'autres), n'hésitez pas à aller faire un tour sur leur page et cliquant sur le logo ou sur la couverture du livre.

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


17/06/2016
0 Poster un commentaire

Le voleur de coeur

Au tout début:

"Le monde disparut en neuf mois, telle une naissance inversée. La civilisation venait de s'éteindre à jamais.

Quand les derniers corps retournèrent à la terre et que les dernières armes tombèrent, le temps des trompettes du Jugement dernier n'était cependant pas encore venu. L'Histoire transforma son point final en une virgule déterminée. Quelques coeurs battaient encore, emplissant le silence mortuaire des terres esseulées de leur rythme régulier."

 


De quoi ça parle:

Symphonie est un monde musical. Brutal. Chacun y possède un instrument, donné à la naissance. Arme enchantée mais également véritable partie de soi-même, on la nomme mélo-âme. Avec ces objets, tous les clans rivaux se livrent une guerre sans merci... les instruments de musique hurlent, et des vies s'évaporent. Au milieu de cette cacophonie, Dylan profite d'une vie rêvée de fils cadet de chef de clan, sans responsabilité ni impératif quelconque... Et heureusement, car il cache un secret inavouable : il n'a pas de mélo-âme, aucun pouvoir, et s'il a un instrument, ce dernier n'a rien de magique. Aussi lorsqu'il se retrouve propulsé héritier de son clan et qu'il doit faire ses preuves sur le champ de bataille, il est totalement désemparé.

Ce que j'en ai pensé:

J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture. Je suis musicienne et donc le thème m'a beaucoup plu. J'ai beaucoup aimé tous les noms de villages en rapport avec la musique.
Chaque habitant de Symphonie ne vit que grâce à son instrument de musique qui contient sa mélo-âme. Et chaque village est caractérisé par un instrument. A Hard, le village de notre héros, l'instrument est la guitare.

 

Nous découvrons Dylan qui vit à Hard. Le seul souci de Dylan, c'est qu'il n'a pas de mélo-âme, sa guitare est morte. J'ai vraiment bien aimé découvrir le monde de Hard et de Symphonie. Toutes les descriptions m'ont vraiment transporté à Symphonie. J'ai aimé parcourir les forêts et la rivière en compagnie de Dylan et Kana, sa fiancée. J'ai aussi aimé le fait que les villages mélangeaient des constructions plus classiques (le grand loft de Dylan à l'air plus classique) et des maisons plutôt végétales.

 

Mais malheureusement des évènements désagréables se préparent et Dylan va devoir faire ses preuves avec ou sans mélo-âme.

 

La seconde partie m'a aussi beaucoup plu. J'ai aimé découvrir les terres du nord et la traversée de ce continent. Même si, j'ai quand même trouvé, que beaucoup de descriptions étaient violentes et sanglantes.

 

Au niveau des personnages, j'ai beaucoup aimé Dylan, Kana et Ethan qui sont des jeunes de leur époque et qui s'amusent à transgresser les règles. Mais j'ai quand même trouvé que Dylan se plaint beaucoup, il préfère s'apitoyer sur son sort plutôt que de réagir et de bousculer le destin. J'ai aussi aimé Marwan (oui je sais je ne suis pas toujours tout juste), j'ai eu beaucoup de peine pour lui.

 

En conclusion, n'hésitez pas à lire ce livre pour découvrir ce monde musical, je pense que même si vous n'êtes pas très fantastique vous pouvez aimer ce livre. En effet, pas de trolls, elfes, sorcières, vampires, ... mais un monde plein de notes, d'instruments et de musique.

 

Page 99:

"Bientôt, son solo se noie sous les applaudissements du public. Ethan s'incline avant d'embrasser Anges et de lui murmurer quelque chose. Il disparaît au profit du deuxième prétendant; un garçon de Classique taillé en V et sa harpe qui paraît minuscule entre des mains aussi larges. La mélodie qu'il joue manque de m'endormir, tant elle me détend, mais heureusement, un autre gaillard, de Tam celui-là, me réveille avec ses timbales. Quand l'épreuve se termine, l'urne circule à nouveau. Je me lève pour aller voter."

Ma note:




Pourquoi j'ai lu ce livre:

Je remercie  Livraddict et  Michel Lafon pour m'avoir fait confiance et m'avoir envoyé ce livre pour le découvrir. J'ai vraiment beaucoup aimé découvrir ce livre.

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


05/05/2016
5 Poster un commentaire

Théys

Au tout début:

"Si un voyageur, originaire des mégapoles occidentales, souhaitait quitter le béton pour s'aventurer en pleine nature, loin du consumérisme ambiant, afin de goûter aux saveurs exotiques d'un paradis tropical, son voyage l'aurait certainement arrêté ici: au coeur d'une forêt appelée Théys... située dans la province de Sylva Dena, une île vaste, contrée lointaine et reculée du globe."

 


De quoi ça parle:

Nichée au coeur de la forêt tropicale, la tribu des Kawaka est victime d’un déluge qui balaie son village. Quinze ans plus tard, les destins d’Olàn et Téa, anciens enfants membres de la tribu, ainsi que Natko, l’arbre guérisseur de la forêt, vont se recroiser à Théys.

Olàn, missionné par un laboratoire pharmaceutique, revient sur sa terre natale afin de trouver une plante capable de soigner une épidémie. Téa, devenue journaliste, est aux prises avec le maire de Théys, un industriel mafieux. Quant à Natko, il doit se battre pour sa survie, menacé d’abattage dans un proche avenir...

Ce que j'en ai pensé:

J'ai beaucoup apprécié ce livre qui parle d'écologie. C'est quand même un roman, ne vous trompez pas. Mais c'est un roman écologique.

 

Nous découvrons Théys, qui est une région dans la jungle. Mais cette jungle est menacée par les industrielles qui construisent des villes. J'ai beaucoup aimé suivre les habitants de cette région qui font tout pour sauver leur tradition et leur village mais qui se heurtent à un mur politique. Nous découvrons aussi la vie dans la capitale d'Almeida, qui est sous la menace d'une épidémie due à cette industrialisation. Ce qui nous montre bien que tout est lié, les maladies comme les problèmes d'écologie, ... C'est un roman qui explique bien tout ça mais qui n'est pas moralisateur. Il explique juste les faits et cela m'a beaucoup plus.

 

Ce que j'ai aimé aussi dans ce livre, c'est l'implication des éléments de la nature. En effet, l'histoire nous est racontée par des hommes, des arbres, des animaux, ... Ce qui fait que l'on découvre très bien ce que chacun perd dans cette bataille entre les hommes et les machines, entre la nature et les machines.

 

C'était vraiment une très bonne lecture, j'ai vraiment apprécié ce moment même si j'ai parfois (souvent) été énnervée par la réaction des gens face aux évènements.

 

Je conseille vraiment ce livre à tout le monde jeune et moins jeune et pour vous aider dans votre lecture vous pouvez retrouver cet e-book en cliquant sur la couverture.

 

Page 99:

"- Ils la retiennent prisonnière à la prison centrale!

- Merde, ça se complique! lâcha Max, le rhino.

- Pauvre petite! fit Betty, la girafe.

- Natko est fichu! Elle était notre seule chance...

- Du calme les amis... il ne faut pas se décourager, rassura Aldo."

Ma note:




Pourquoi j'ai lu ce livre:

Je voudrais remercier

de m'avoir encore une fois fait confiance pour la lecture de ce livre. N'hésitez pas à aller faire un tour sur le site pour découvrir les autres publications de cette maison d'édition.

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


16/04/2016
0 Poster un commentaire

Intuitions, tome 3: Infini

Au tout début:

"La fillette s'assied par terre. Depuis le temps qu'elle explore la forêt, ses jambes sont fatiguées, elle ne veut plus marcher. Et puis c'est bien, ici. Avec toutes ces pierres, ces feuilles et ces brindilles autour d'elle, il y aurait de quoi construire un nid pour les oiseaux ou une maison pour les souris. Elle a les doigts occupés - à ramasser des choses, à les disposer, à les arranger - et son esprit aussi est occupé. Elle griffonne des traces dans la terre avec un bâton, des lignes et des cercles, et sa bouche remue alors qu'elle fredonne la chanson accompagnant ses dessins sur le sol."

 

De quoi ça parle:

Depuis sa naissance, Adam voit, comme sa mère Jem, des numéros flotter au-dessus des personnes qu’il croise. Il s’agit de la date de leur mort. Et bientôt, sa fille Mia montre qu’elle possède un bien plus terrible don…
2029, après l’apocalypse. Le chaos règne sur le monde, et les villes sont désertées. Adam et Sarah sont harcelés à cause de leurs pouvoirs hors normes. Dans les alentours de Londres, différents clans tentent d’imposer leur loi. Ils emprisonnent arbitrairement la population, qui croit pourtant trouver dans les quartiers qu’ils contrôlent une protection contre le désordre ambiant.
Mais dans la tumulte, Adam et Sarah luttent pour protéger leur bien le plus précieux : leur fille Mia. Car si Adam peut deviner quand la vie s’arrête, et Sarah dessiner l’avenir, Mia semble posséder des facultés plus puissantes. L’enfant extraordinaire devient difficile à cacher, et rapidement, les bandits s’en prennent à elle…
Adam et Sarah réussiront-ils à l’extirper de leurs griffes ? Et si, derrière Mia, se jouait le destin du monde ?

Ce que j'en ai pensé:

Que dire de ce troisième tome? Encore une fois, je l'ai lu assez vite mais je l'ai oublié directement aussi.

 

Nous retrouvons Adam et Sarah qui s'occupe des frères de Sarah et de son bébé, Mia qui possède elle aussi un don. Et c'est là que j'ai trouvé que tout cela était un peu trop, trop de dons différents, trop de gens qui ont des secrets, trop de gens qui connaissent ces secrets, ...

Nous découvrons aussi des "méchants" qui veulent tout faire pour maitriser les dons d'Adam et Mia. Ces méchants sont vraiment des méchants méchants, militaires, baraqués, ... Ce qui fait que parfois je les ai trouvés pas assez convaincant.

 

On suit Adam et Sarah qui essaient de survivre dans ce monde post-apocalyptique, ils vont rencontrer d'autres survivants qui m'ont beaucoup plu. J'ai aimé ces groupes de gens qui font tout pour survivre et pour aider les autres.

 

Par contre la fin, ne m'a pas du tout convaincu. C'était un peu trop téléphoné, je m'y attendais vraiment totalement, malheureusement.

 

En conclusion, je suis contente d'avoir fini cette saga que je conseille aux plus jeunes d'entre-vous.

 

Page 99:

"- Pour la dernière fois, que voyez-vous dans mes yeux?
Je regarde Newsome, son visage rougeaud, la mort dans ses yeux. Saul à côté de lui. Ne me demandez pas ce que je vois dans les yeux de Saul - Je ne saurai pas trouver les mots.

- Je vois un numéro.

C'est vrai. C'est la réponse à sa question, mais ça me met mal à l'aise de le dire.

Tu ne dois rien dire, Adam. Jamais.

- Que signifie ce numéro?

- La date de votre mort."

 

Ma note:




Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


05/04/2016
2 Poster un commentaire

Le règne du sang

Au tout début:

"Depuis plusieurs millénaires, tous, autant que vous êtes, je vous observe, vivre et périr. Rares sont ceux qui laissent une trace indélébile dans votre Histoire... et bien souvent, pas pour de bonne raisons."

 


De quoi ça parle:

Le Pacte a été scellé ! Le sang des innocents a été versé. Dieu s’apprête à reprendre forme humaine. Alors que les démons arpentent la Terre, avides de haine et de mort, le salut des Hommes peut-il encore espérer exister sous ce Règne du Sang ?

Ce que j'en ai pensé:

Peut-être que la semaine pour lire ce livre était plutôt mal choisie mais je n'ai pas du tout aimé ce livre.

J'ai trouvé que tout se passait beaucoup trop vite. Nous sommes directement plongés dans le monde apocalyptique sans explication du comment cela est arrivé. Nous savons juste que les démons sont arrivés sur la terre et ont tué tout le monde.

J'ai trouvé tout cela très violent. Et puis j'ai trouvé que les différents évènements se passaient beaucoup trop vite et les choses se réglaient un peu trop facilement.

 

Au niveau des personnages, vu le tout petit livre, nous n'avons pas vraiment le temps de nous attacher à aucun d'eux et puis le fait que chaque chapitre est un personnage différent nous donne encore moins le temps de nous attacher. Mais j'ai assez bien aimé les membres de la force humaine qui sont vraiment des gens gentils qui essayent de sauver les hommes qui sont toujours vivants.

 

En bref, n'hésitez pas à lire si vous aimez le fantastique, les démons, les mondes apocalyptiques, ...

 

Page 99:

"Il a pris le corps de l'enfant, me dis-je d'une voix entendue.
Tout espoir n'était pas perdu. Lorsque je le vis s'enfuir, nu, et portant cet être sans vie dans ses bras; que je le vis refuser de le blesser alors qu'il risquait plus à se blesser lui-même, je compris.

Je n'aurais pu imaginer pouvoir contempler un jour le corps humain de mon Père."

 

Ma note:


Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


30/03/2016
0 Poster un commentaire

Intuitions, tome 2: Chaos

Au tout début:

"Le coup à la porte retentit tôt le matin, juste au lever du jour.

- Ouvrez! Ouvrez! Nous avons l'ordre de faire évacuer ces appartements. Vous avez cinq minutes pour dégager. Cinq minutes, tout le monde!

On les entend parcourir le couloir, taper sur les portes en répétant inlassablement les mêmes injonctions. Je ne dormais pas, mais mamie s'était assoupie sur sa chaise et, maintenant, elle tressaille et jure:

- Merde alors, Adam! Quelle heure est-il?

Elle m'oppose son vieux visage ridé, qui ne va pas du tout avec ses cheveux mauves.

- Six heures et demie, mamie. Ils sont là.

Elle me jette un regard fatigué, suspicieux.

- Alors ça y est, dit-elle. Tu devrais aller chercher tes affaires."

 



De quoi ça parle:

Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu’elle croise. C’est le jour où sa mère décède qu’elle en comprend la signification : il s’agit de la date de leur mort. Et bientôt, elle découvre que son fils Adam possède, lui aussi, le terrible don…

Angleterre, 2026. À la mort de Jem, Adam a été élevé par Nana, sa grand-mère. De retour à Londres, il fait la connaissance de Sarah, une jeune femme qui le voit depuis plusieurs mois dans ses rêves. Mais un phénomène troublant va venir bouleverser leur existence. Tout le monde arbore soudain le même nombre : 01012027.

Déclaration de guerre, accident nucléaire, virus foudroyant ? Sarah et Adam savent qu’un effroyable événement est sur le point de se produire. Et ils n’ont que quelques mois pour changer le cours du destin…

Ce que j'en ai pensé:

J'avais apprécié ma lecture du premier tome mais sans vraiment adoré. Et le tome 2 est totalement dans le même genre. C'est un livre qui se lit très vite mais qui s'oublie très vite aussi.

 

Nous avons donc le plaisir de découvrir Adam, le fils de Jem, qui vit avec sa grand-mère. Il a le même don que sa mère.

 

Je n'ai pas trop apprécié les personnages. Adam est un ado qui est assez difficile et qui se dispute souvent avec sa grand-mère. Celle-ci n'est pas toujours honnête avec son petit fils se qui fait que cela envenime les tensions entre eux.

Quant à Sarah, elle s'en fuit de chez elle pour échapper à son père. Elle va faire des choses qui sont dangereuses pour elle mais elle va le faire pour sauver son bébé.

 

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai trouvé que c'était un peu redondant par rapport au premier tome. Et puis j'ai aussi trouvé que l'histoire en elle-même n'avance pas très vite, les choses sont souvent répétées.

 

En conclusion, j'ai lu le tome 3 pour terminer la saga mais je suis sur que cette saga sera vraiment très vite oubliée pour ma part.

 

Page 99:

"-Je suis peut-être vieille et folle, mais pas aveugle. Donne-moi ça.

J'hésite.

- Tu peux me faire confiance, Adam. Je suis de ton côté. Je sais que tu ne le crois pas, mais c'est vrai.

On frappe à la porte.

- Police! Ouvrez!

Elle me tend la main:

- Fais-moi confiance, Adam.

Je lui donne le carnet. Elle se détourne, le fourre sous sa blouse.

- Personne n'est plus venu là depuis trente ans. Ca ne risque rien.

Là-dessus, elle va ouvrir la porte."

Ma note:




Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge


Ce qui fait 2/13 et 735 pages pour le challenge.

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


02/03/2016
4 Poster un commentaire

La dernière guerre, tome 2: Seconde vie

Au tout début:

"- Quinze milliards d'années, grogne Walter, mains crispées sur le volant.

- Quoi?

Je dormais; mon coeur bat à cent à l'heure.

- Quinze fichues milliards d'années, martèle-t-il: l'âge de l'univers.

Le réveil est brutal. Des carcasses de véhicules flambent au milieu de la route et nous les contournons au ralenti à travers les ondes de chaleur."

 


De quoi ça parle:

Je m’appelle Rain, j’ai quinze ans. Je vis dans un monde ravagé par la guerre, où plus aucune femme ne peut avoir d’enfant. Un monde à feu et à sang que je dois traverser, car j’ai juré de retrouver Floryan. Pour s’échapper de l’Intermonde, il a fait le choix de la réincarnation en plongeant dans le Nihil. Mais au lieu d’un seul garçon, j’en découvre deux, Anthony et Eliott. Lequel est Floryan ? Je l’ignore. Nous devons cependant faire vite, car l’horreur qui ronge la Terre porte un nom : les « Élohim ». Or désormais, nous le savons, ces êtres sans émotions sont parmi nous… et notre désespoir est leur nourriture.


Ce que j'en ai pensé:

Alors contrairement au tome 1, j'ai vraiment bien accroché à ce tome 2. Par contre, si vous n'avez pas lu le tome 1, je vous conseille de passer votre chemin car il risque peut être d'y avoir des spoilers par ici.

Après un petit résumé du tome 1 (ce que j'ai bien apprécié. 2-3 pages pour rappeler l'histoire du premier tome), nous entrons directement dans le vif du sujet. Dans l'ambiance de fin du monde.

 

J'ai vraiment apprécié ce tome, car on est beaucoup plus sur la terre. On découvre, enfin, le monde du futur. La guerre, les maladies,... tout ce qui était dévoilé dans le tome 1 mais qui ne nous était pas vraiment expliquer.

 

J'ai beaucoup plus apprécié les personnages aussi. On rencontre différents personnages qui ne font que penser mais qui me donne de l'optimisme en l'être humain. Il y en a des méchants, bien sur, mais aussi beaucoup qui veulent aider les autres.

 

En gros, n'hésitez pas à lire le second tome. Pour moi, il est bien meilleur que le premier.

 

Page 99:

"- Mais j'ai été débité! pleurniche l'homme.
Le vendeur opine.

- C'est vrai, monsieur. Et c'est sans doute une erreur de la part du service réservation. Nous allons essayer de remédier à cela.

Leur fils, qui ne doit pas avoir plus de cinq ans, serre un lapin en peluche contre lui. Je lui souris, lui demande comment il s'appelle. "Lieven."

Lieven, d'accord. Moi c'est - non, oublie ça. Je me redresse la mère me jette un regard sceptique. Au comptoir, le ton est encore monté d'un cran. Visiblement, le mari se retient pour ne pas exploser."

 

Ma note:

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


11/02/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :
Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser