Passion des livres

Passion des livres

Horreur

L'horreur est un genre littéraire s'inscrivant dans le registre de la peur. Ce genre met souvent en scène des phénomènes surnaturels. Ce genre cherche à susciter chez le lecteur l'angoisse et l'effroi. 


Seuls les alligators vous entendront crier.

Au tout début:

"Seule la lumière de l'écran de l'ordinateur éclairait le visage de l'adolescente. Elle cliquait d'un lien à l'autre, d'une image à l'autre. A côté de son bureau, sa valise était prête. Elle devait prendre l'avion tôt le lendemain matin avec sa classe, direction les Etats-Unis, mais elle n'arrivait pas à dormir. Elle ouvrit une nouvelle vidéo."


De quoi ça parle:

Une classe de 3e d’un collège d’Orléans débarque en Louisiane. Ils ont une semaine pour visiter la Nouvelle-Orléans et ses abords. Mais dès leur arrivée, le voyage tourne au cauchemar : les tensions entre les élèves sont exacerbées par les esprits malfaisants, la faune hostile, et la disparition du mystérieux Monsieur Lestat, le professeur d’Histoire.
Sans savoir qu’une terrible malédiction vaudou pèse sur eux, les élèves s’enfoncent dans les marais du Bayou où les alligators les guettent…

Ce que j'en ai pensé:

J'ai vraiment passé un bon moment avec ce livre. Vous vous rappelez surement des livres d'horreur de votre enfance, genre chair de poule, et bien avec ce livre vous êtes en plein dedans.

Nous suivons un groupe d'ado en voyage scolaire à la Nouvelle-Orléans. Mais rien ne va se passer comme ils le pensaient. En effet, dès leur arrivée, des évènements étranges vont les poursuivre. Ces différents évènements sont des plus surprenants mais ils sont aussi très effrayants. J'ai eu parfois des réactions physiques à la lecture de ce livre. Je n'en dis pas plus pour ne pas vous spoiler...

 

L'horreur monte peu à peu et la pression aussi. J'ai été vraiment happé par cette pression, j'avais envie de savoir pourquoi tout cela leur arrive et surtout comment ils allaient s'en sortir. Et puis j'étais tellement dans le livre que je n'avais pas compris ce qui était responsable de leur malédiction. Mais en fait c'était logique. L'histoire amène se dénouement petit à petit.

 

Au niveau des personnages, je ne me suis attaché à aucun d'entre eux. C'est sur mais ce sont des ados en fin de collège et ils sont vraiment bien typés. Je n'ai pas été vraiment étonnée par le comportement des enfants. Ils se comportaient comme tous les ados du monde.

 

Alors bien sûr c'est un livre jeunesse mais n'hésitez pas à le lire à n'importe quel âge. J'ai en effet passé un bon moment et ce livre m'a fait voyager à la Nouvelle-Orléans avec ses marécages et son climat humide. 

 

Je voudrais aussi remercier  Livraddict et les  éditions Scrinéo pour m'avoir permis de découvrir ce livre grâce à un partenariat.

 

Page 99:

"- Mais enfin, Cyprien, t'es malade?! s'énerva Raphaël en lui faisant face.

C'est là qu'il vit que son camarade ne l'entendait pas. D'un claquement de doigts, le garçon tenta de faire revenir le somnambule à la conscience, mais Sony se précipita pour l'en empêcher.

- Il ne faut surtout pas réveiller un somnambule! hurla-t-il. Ca peut le tuer."

 

Ma note:




Pourquoi j'ai lu ce livre:

Ce livre me permet de continuer mon voyage à travers les USA

avec le challenge

http://static.blog4ever.com/2013/12/758324/artfichier_758324_3311405_201401124501700.gif

 

En effet ce livre se déroule à la Nouvelle-Orléans qui se situe en Louisiane.

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


15/06/2016
4 Poster un commentaire

Skeleton Creek, tome 1: psychose

Au tout début:

""Ca y est. Je suis mort." C'est ce que j'ai pensé pendant un instant, cette nuit-là. Je n'arrête pas d'y repenser, toujours avec la même frayeur, bien que deux semaines se soient écoulées. Quatorze jours et quatorze nuits à ruminer les événements me laissent plus terrifié et plus incertain que jamais.

Ce qui signifie, je suppose, que ce n'est pas encore terminé."

 


 

De quoi ça parle:

Il se passe des choses étranges à Skeleton Creek. Des choses terrifiantes.
Avec Sarah, ma meilleure amie, j’ai tenté de percer un sinistre secret. J’ai failli en
mourir. À présent, je suis coincé chez moi, une jambe dans le plâtre. Je ne peux plus
faire confiance à personne. C’est à peine si j’ose croire à ce que j’ai vu et entendu.
Depuis que nos parents nous ont interdit de communiquer, Sarah et moi, je suis désespérément seul. Je m’efforce de mettre cette effrayante histoire par écrit pendant que Sarah, armée de sa caméra, poursuit notre enquête. À chacune de ses découvertes, elle m’envoie un mot de passe qui me permet de visionner la vidéo en cachette.
Ainsi, ensemble, nous continuons à traquer le mystère, prêts à tout pour exhumer la vérité.
Mais, nous le savons, rien n’est plus dangereux que de vouloir déterrer les fantômes du passé. Surtout dans une ville comme Skeleton Creek.

 

Ce que j'en ai pensé:

Alors que dire? C'est vrai que cette histoire est très jeunesse mais j'ai quand même bien apprécié le concept. J'ai adoré suivre l'histoire racontée comme un journal intime et surtout de suivre les vidéos sur internet.
Cela apporte une petite dose d'angoisse en plus. Et apporte le côté noir à l'histoire. Le seul problème que j'ai eu, c'est qu'il faut absolument regarder les vidéos pour avancer du coup, il faut absolument lire près de votre pc.

 

J'ai aussi aimé les deux personnages principaux. Deux geeks qui font les 400 coups ensemble. Mais j'ai trouvé que les parents étaient un peu trop "protecteurs". Ok, Ryan a eu un accident en visitant une usine abandonnée mais de là à l'empêcher de sortir et de voir Sarah. Je trouve que c'est un peu disproportionné.

 

Et puis je dois aussi vous parlez du livre en lui-même. J'ai adoré l'écriture. Il est écrit comme si c'était fait à la main dans un cahier à ligne, vous savez comme celui que vous utilisiez à l'école pour faire vos lignes. La couverture aussi vaut le coup avec ses têtes de mort partout. Franchement rien que voir ce livre, vous êtes déjà dans l'ambiance.

 

Je conseille vraiment ce livre à tout le monde, surtout si vous aimez les récits dont la terreur monte petit à petit.

 

Page 99:

"Maman n'est pas encore montée, et j'ai eu le temps de repasser la vidéo. J'ai scanné la photo du vieux Joe Bush pour l'envoyer à Sarah. C'est risqué. Si ses parents ouvrent sa boîte mail avant elle, ils sauront que ça vient de moi. Même si j'ai utilisé une messagerie où mon nom n'apparaît pas et n'ai tapé qu'un bref commentaire:

Voici Joe Bush. Il te dit quelque chose?

Et je n'ai pas signé."

 

Ma note:



 

Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge

Ce qui fait 4/13 livres.


Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


19/04/2016
0 Poster un commentaire

Shining, l'enfant lumière

Au tout début:

"Petit con prétentieux, pensa Jack Torrance. Ullman mesurait tout juste un mètre soixante et il avait les gestes brusques et secs des hommes petits et gros. La raie de ses cheveux était impeccable, son complet sombre strict mais rassurant. Tout en lui disait au client: "Je suis à vous, je vous écoute", et aux employés, plus sèchement: "Attention, je vous ai à l'oeil." Il avait piqué un oeillet rouge à sa boutonnière, peut-être pour éviter qu'on ne le prît pour un croque-mort."

 

 

De quoi ça parle:

Situé dans les montagnes Rocheuses, l'Overlook Palace passe pour être l'un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté... L'hiver, l'hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l'habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s'appelle Jack Torrance : c'est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d'échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l'on croit disparus. Ce qu'il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l'Overlook Palace, c'est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l'hôtel ?

 

Ce que j'en ai pensé:

 

J'ai déjà lu d'autres Stephen King qui m'ont énormément plu alors celui-ci ne me faisait pas trop peur. Malheureusement, j'ai été complètement déçue par ce livre.

 

Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire. Je m'attendais vraiment à avoir peur mais je n'ai pas eu d'angoisse en lisant ce livre. J'avais l'impression que dès qu'il y avait un moment angoissant qui arrivait, tout retombait tout de suite et du coup pas d'angoisse.

 

Au niveau des personnages, je n'ai pas réussi à m'attacher à aucun d'eux sauf peut être à Hallorann, le cuisinier, qui est le rayon de soleil du livre. Toute l'histoire est sombre mais quand Hallorann arrive j'ai vu la lumière.

 

Mais à par cela, je n'ai pas du tout été emportée par ce roman. 

 

Page 99:

" Et, secouant la tête, il ajouta tout bas:

- Quel soulagement de ne plus le voir, celui-là!

Wendy n'avait jamais vu de cuisine aussi grande que celle dans laquelle Hallorann les fit pénétrer. Elle s'y promena à ses cotés, tandis que Jack, qui se sentait hors de son élément, restait en arrière avec Danny. Des casseroles en inox de toutes sortes recouvraient tout un mur, de haut en bas. La planche à pain était aussi grande que la table de cuisine de leur appartement de Boulder. L'évier avait quatre bacs. Une étonnante collection de couteaux, suspendue au porte-couteaux à côté de l'évier, rassemblait tout ce qui sert à couper, du simple épluchoir jusqu'au hachoir à deux manches."

 

Ma note:


Pourquoi j'ai lu ce livre:

J'ai d'abord lu ce livre pour le challenge

La consigne du mois d'octobre était de lire un livre avec le thème: Halloween viendra frapper à ta porte, alors tu liras un roman effrayant.

 

Et j'ai aussi lu ce livre pour le challenge

http://static.blog4ever.com/2013/12/758324/artfichier_758324_3311405_201401124501700.gif

 

En effet, Shinin se déroule dans l'état du Colorado

 

L'état du Colorado est surnommé "The Centennial State" c'est à dire l'Etat du Centenaire car cet état a été intégré à l'Union en 1876, 100 ans après la déclaration d'indépendance des Etats-Unis.

 

Et sa devise est Nil sine numine ce qui signifie Rien sans la providence.

 

 

La capital de l'état est Denver.

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


30/10/2015
2 Poster un commentaire

Les enfants de Karia

Depuis plusieurs mois, les enfants de la petite ville de Karia disparaissent mystérieusement. Les villageois effrayés parlent d’une sorcière et d’êtres revenus d’entre les morts…
Kenan, un jeune Redresseur de Foi est envoyé pour mener l’enquête.

 

Tout d'abord, j'aimerais remercier l'auteur Anthony Holay de m'avoir envoyé son livre en epub.

 

J'avais déjà découvert du même auteur, Incube. Et j'avais donc hâte de découvrir ce nouveau livre.

 

Je ne lis pas vraiment beaucoup de livre d'horreur mais celui-ci n'est pas vraiment trop horreur.

 

J'ai trouvé que cette histoire passait un peu vite. Je pensais que l'enquête serait plus longue, plus approfondie. Mais j'ai quand même bien apprécié l'histoire de Kenan et des paysans chez qui il va habiter pour une nuit. Et quelle nuit...

 

Je ne vais pas continuer plus longtemps à vous parler de ce livre car il est très petit (44 pages) et si je vous en parle trop je vais dévoiler l'histoire.

Mais si vous aimez les histoires d'horreur avec des sorcières et des enfants qui disparaissent n'hésitez pas à lire ce livre. Et puis si vous n'êtes pas trop horreur, ne vous inquiétez pas, il n'y a pas vraiment d'horreur. C'est très léger.

Du coup je le conseille à tout le monde (sauf aux enfants bien sur)

 

"- Nous y sommes précisa Alrune à voix basse.

Kenan n'est guère le temps de pousser ses réflexions plus en avant, car ils venaient d'atteindre la demeure de la sorcière."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


24/03/2015
2 Poster un commentaire

Derrière la porte

Sarah Bames est heureuse de sa nouvelle acquisition, une maison ayant appartenu à la famille Sibieri. Seulement, d'étranges choses transpirent de cette vieille demeure. Qui était ce Georges Sibieri ? Quelle histoire se cache derrière ses murs et ses portes ? Sarah deviendra-t-elle folle ou disparaîtra-t-elle comme tous les anciens occupants de la maison…

 

Tout d'abord, je voudrais remercier l'auteur pour l'envoi de son livre sur ma liseuse.

 

J'avais déjà remarqué ce livre et je n'ai donc pas hésité lorsqu'il m'a proposé de le découvrir.

Mais ce livre est assez court, du coup je vais essayer de vous faire un petit commentaire sans trop dévoiler l'intrigue.

 

J'ai bien apprécié l'ambiance que l'auteur nous met dès le début.

 

Nous voyageons constamment entre le réel et ce qui ne l'est pas sans savoir vraiment ce qui  est réel ou non.

 

Ce récit mi-horreur, mi-fantastique m'a tenu en haleine jusqu'au bout. Dès les premières pages, en fait, car l'histoire débute tout de suite, pas de préambule, nous sommes directement plongé dans l'horreur.

 

Au niveau des personnages, ils sont plusieurs à entrer dans la maison. Mais le livre étant assez court, je n'ai pu m'attacher à aucun d'eux. Même s'ils sont assez sympathiques au premier abord.

 

Un petit bémol quand même, le résumé nous parle de Sarah et de son arrivée dans la maison, mais c'est un des personnages que l'ont rencontre le moins dans ce livre.

 

En conclusion, une bonne ambiance halloweenesque, une bonne ambiance d'horreur a raconter autour d'un bon feu de camp au fond des bois. D'ailleurs, je le conseille à tout le monde sauf si vous êtes vite impressionnable.

 

"- Méfie-toi de Charlie, finit-elle avant de disparaitre.

Sam resta un instant à s'observer. Il vit quelques larmes couler le long de ses joues. Il les essuya très vite puis repris son rasage. Mais le souvenir de la mort de Clarisse ne voulait pas s'en aller..."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


02/12/2014
0 Poster un commentaire

Incubes


Un couple, qui vient de perdre leur enfant, décide de s'isoler du monde en louant un chalet à la montagne pour les vacances. Mais, tandis que la femme se remet difficilement de ce deuil, l'homme commence à percevoir des formes inquiétantes dans l'obscurité...

 

Tout d'abord, je voudrais remercier l'auteur, Anthony Holay, de m'avoir proposé  l'envoi de sa nouvelle.

 

Cette nouvelle n'est pas très longue, une cinquantaine de pages, du coup ma chronique ne sera pas bien longue non plus pour ne rien vous dévoiler.

 

L'histoire se déroule dans un chalet isolé dans la montagne et les évènements s'enchainent très vite. De ce fait, la tension monte très rapidement. J'ai vraiment ressenti cette tension, les volets qui claquent, les fenêtres qui ne se ferment pas, les ombres, ... et cette tension reste jusqu'à la fin et même après. Une fois le livre refermé, il nous poursuit encore un peu.

 

Qu'arrive-t-il vraiment à nos deux héros? Je ne vous raconterai rien. Mais nous suivons vraiment la descente aux enfers de cet homme à travers son journal intime. Je pense que cette façon d'écrire l'histoire apporte aussi beaucoup de tension car ce récit sous forme de journal rend l'histoire plus réelle et cela nous permet aussi de nous sentir plus proche du personnage.

 

Parlons de la fin, maintenant, je dois dire que j'ai été carrément surprise par la fin. Jusqu'au bout je me suis demandé ce qui se passait. Il aura fallu attendre la 49ème page pour avoir une petite explication, enfin une piste d'explication.

 

Au niveau des personnages, nous ne découvrons rien sur l'épouse mais nous suivons le cheminement de pensée de monsieur. Et nous ressentons bien sa douleur et son désappointement face à sa femme.

 

En conclusion, je pense avoir un peu compris ce qu'il s'est passé, mais je pense que chacun peut comprendre à sa façon. Je vous conseille donc de lire ce très bon récit et de vous faire votre propre opinion. Mais si vous avez peur dans le noir, ne lisez pas tout seul le soir.

 

"Mon dieu, j'ose à peine coucher sur le papier ce qui vient de se passer! Est-ce que je délire? Suis-je en train de devenir fou? Je vais tenter de relater, le plus posément possible, ce qui est arrivé..."

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


18/07/2014
4 Poster un commentaire

Le Massachusetts: Cellulaire

états-vu.png

Voici un nouvel article pour mon petit tour des États-Unis. Nous nous arrêtons cette fois dans le Massachusetts, petit état du nord-est du pays.50 états - 50 billets.gif

 

C'est avec un livre de Stephen King que je vais vous présenter cette région.

Cellulaire.jpg

 

 

 

KING Stephen, Cellulaire, France loisir, 2006. 403 P.

 

 

 

Thème : zombie, fin du monde

 

 

 

Auteur : Stephen King

 

 

 

Résumé : C'est le 1er octobre à 15h03 que l'impulsion eut lieu.

 

En ce jour apparemment comme les autres, Clayton Riddell, un auteur de bandes dessinées, vient de décrocher un contrat. L'avenir lui sourit mais en quelques minutes tout bascule dans l'horreur. Un phénomène de destruction est déclenché par les téléphones portables. Ce phénomène va plonger le monde dans le chaos et la destruction.

 

Les personnes qui n'auront pas été atteintes devront apprendre à survivre au milieu de ce carnage

 

 

 

Avis : Je n'ai pas lu énormément de livre de Stephen King mais ceux que j'ai lus m'avaient beaucoup plu.

 

Cellulaire commence très fort, pas de temps mort, dès la première page le décor est planté. Violence, bain de sang, morts, … tout s'enchaine à une vitesse folle. Malheureusement cela ne continue pas vraiment. Nous suivons le chemin parcouru par un petit groupe de survivants dont Clay, l'auteur de bandes dessinées. Ceux-ci vont parcourir plus de 200 km pour rallié Boston à Kent Pond pour retrouver le fils de Clay. Ils vont voir beaucoup de morts et de violence lors de leur voyage et ils vont petit à petit découvrir ce que l'impulsion a fait aux personnes avec un portable. Tout va très vite et nous avons envie de connaître la suite pour apprendre ce qui s'est réellement passé.

 

Mais voilà, la fin n'apportera aucune réponse. Nous n'apprenons pas qui, ni pourquoi il y a eu cette impulsion. Et aucune solution n'est apportée pour ramener les personnes atteintes.

 

Je trouve cette fin vraiment mauvaise. J'aurais préféré en savoir plus. J'étais déjà restée sur ma fin avec le livre Dôme et ici encore une fois je trouve la fin plutôt mauvaise. Je ne sais pas si je renouvellerai rapidement mon expérience de Stephen King. Je pense qu'il se passera encore un peu de temps avant de relire un livre de cet auteur.

 

 

 

Échantillon : «Depuis le pont qui enjambe la rivière Mystic, des milliers de personnes regardaient l'incendie s'étende à tout ce qui se trouvait entre Common Avenue et le vieux port de Boston. Le vent d'ouest restait soutenu et tiède, même après le coucher du soleil, et les flammes rugissaient comme dans un haut-fourneau, cachant les étoiles et rendant absolument hideuse la pleine lune qui se levait. La fumée la masquait parfois complètement, mais la plupart du temps, l’œil exorbité du dragon voguait, livre de contempler la terre, diffusant une lumière orangée. Une lune dans une BD d'horreur, songea Clay sans le dire.»

 


 

 

 

 

L'histoire de Cellulaire commence à Boston dans l'État du Massachusetts. Le nom de cet État vient d'une tribu amérindienne, les Massachusetts. Ce nom est traduit par « au lieu des grandes collines ».

 

 

 

Le surnom de l'État est « Bay State », qui signifie l'État de la baie.

drapeau.gif

 

 

La capitale de l'État est Boston (dont nous avons malheureusement beaucoup entendu parler en avril 2013 suite à l'attentat qui a eu lieu durant le marathon.), c'est aussi la ville la plus peuplée de l'État.

 

Boston.jpg

 

 

 

 

 

Les autres villes les plus peuplées sont Worcester et Springfield (connue pour la série les Simpson)

 

the_simpsons_09_1024x768.jpg

 

 

C'est aussi dans cet état que sont situées les célèbres universités d'Harvard

 

harvard_university_2005201084846SA.jpg

 

 

et du MIT (Massachusetts institute of technology)

 

MIT.jpg

 

La devise du Massachusetts est « Ense petit placidam sub libertate quietem » ce qui signifie « Par l'épée il cherche la paix sous la liberté »

 

Le Massachusetts est aussi le premier état à avoir autorisé le mariage entre deux personnes de même sexe.

 

 


15/01/2014
4 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser