Passion des livres

Passion des livres

Historique

Qui a trait à l'histoire et qui mérite d'être retenu.


Vie de Jude frère de Jésus

Au tout début:

"MOI, Jude, fils de Joseph bar-Jacob de la tribu de Juda, étant aujourd'hui avancé en âge, j'ai écrit ce que mes yeux ont vu s'accomplir dans la Galilée et dans Jérusalem du temps où Jésus, mon frère premier-né, annonçait le royaume de Dieu aux enfants d'Israël."

 


 

De quoi ça parle:

Tout commence avec la découverte d'une Vie de Jude dans un tombeau d'Abydos en Egypte. Le manuscrit est une traduction en copte de la vie du plus jeune frère de Jésus. Jude y évoque son frère, sa famille et leurs proches dans leurs faits et gestes avérés mais aussi dans leur humanité, avec leurs doutes, leurs failles. C'est là toute l'originalité de ce roman qui nous donne à voir le Christ de l'intérieur. Sous le regard de Jude, il est avant tout un homme, poussé presque malgré lui par des forces qui le dépassent. Et la magie opère : subtil alliage de véracité historique et d'intuition sensible, cet évangile apocryphe nous plonge au coeur d'une époustouflante reconstitution du monde antique. Comme Marguerite Yourcenar, Françoise Chandernagor maîtrise impeccablement ses sources, sans jamais en être prisonnière. Dans une langue aux accents bibliques aussi directe qu'évocatrice, elle ouvre des portes à notre perception spirituelle. On est ému, fasciné, certain de tenir entre ses mains un authentique manuscrit !

 

Ce que j'en ai pensé:

 

Cette chronique va être très difficile à écrire car je n'ai pas du tout accroché à ce livre.

 

L'histoire retrace la vie de Jésus, comme nous la connaissons de par les Évangiles, vue par Jude, son petit frère. J'ai bien aimé retrouver l'histoire et la découvrir d'un autre point de vue mais la façon dont le livre est écrit m'a un peu semblé lourde. 

Et du coup ça m'a complètement gâché ma lecture.

 

Au niveau des personnages, ce sont ceux des Évangiles bien sur, mais on les découvre autrement. J'ai, par exemple, trouvé Jésus très prétencieux et pas du tout à l'écoute de ses frères. Marie, quant à elle, est complètement "fan" de son fils ainé. Elle lui trouve toutes les excuses possibles.

J'ai eu beaucoup de mal avec les personnalités de tous les personnages.

 

Maintenant je conseille ce livre à tous ceux qui aime les livres historiques.

 

Page 99:

"Dès que Jésus eut renvoyé la foule, je m'approchai, le visage arrosé de larmes, et lui demandai à accompagner les parents de nos belles-soeurs, qui montaient pour ensevelir Simon. Je dis: "Ce frère a été le compagnon de mon enfance, et je l'aimais. Fallait-il qu'il mourût si tôt? Etait-il si grand pécheur que Dieu dût le châtier? Serait-ce des méchants qui l'ont tué contre la volonté du Seigneur? Et pourquoi lui? Pourquoi?" Le Saint de Dieu posa sa main sur mon épaule et dit: "Heureux ceux qui pleurent, fils, car ils seront consolés... Dans ce temps-ci, le Père nous rendra au centuple les frères que nous aurons perdus, et, dans le temps à venir, il donnera à tous, vivants et morts, la vie éternelle. Ceux qui étaient réduits à la pourriture sortiront de leurs tombeaux comme de jeunes mulets libérés de leurs liens. Aie foi, Jude! Maintenant essuie tes yeux, ceins tes reins, et suis-moi en Batanée sans plus tarder. Laisse les morts ensevelir leurs morts! Toi, annonce le royaume de Dieu.""

 

Ma note:


 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict


03/11/2015
2 Poster un commentaire

14 - 14

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...

 

J'avais lu de nombreuses critiques positives sur ce livre et j'avais vraiment envie de le découvrir.

 

Le concept en lui-même m'a beaucoup plu. On découvre la vie d'Adrien en 2014 et celle d'Hadrien en 1914 et en même temps on suit leurs correspondances.

 

J'ai bien aimé Hadrien qui est un enfant qui essaie de passer son certificat et en même temps qui essaie d'aider sa famille comme il peut. Et puis Adrien, un ado de maintenant. Mais qui va tout faire pour aider Hadrien. Il est très généreux et je l'ai trouvé aussi très courageux pour aider ses amis.

 

A part ça, j'ai quand même trouvé ce livre très jeunesse et puis surtout j'ai trouvé que ça n'avançait pas très vite. En effet, je pensais que l'on parlerait plus de la guerre mais en fait pas tant que ça, celle-ci n'arrive qu'à la fin.

 

Mais j'ai apprécié cette lecture qui est très rapide et très facile à lire.

 

Je pense que ce livre est plutôt pour les jeunes ados et je le conseille à tous les jeunes.

 

"- D'accord, vous travaillerez avec Lucien.

- Non, pas lui! s'écrie Hadrien malgrés lui, avant de réaliser qu'il s'est montré très insolent.

- Je ne vous demande pas votre avis, rétorque sèchement le maître."

 

Pour lire d'autres avis:

 

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !


10/06/2015
4 Poster un commentaire

Les pélerins maudits

Entre Tours et Poitiers, Garin, le jeune scribe, est attaqué par des brigands et ne leur échappe que grâce à son imagination.
Aussi, lorsqu'il croise un groupe de pèlerins en route pour Compostelle, il se joint à eux sans hésiter. Mais il apprend que l'un d'eux vient de mourir dans d'étranges circonstances. Et le lendemain, un autre pèlerin est retrouvé mort avec, planté dans le cœur, le poinçon de Garin ! La peur s'empare du groupe. Pourquoi ces mises en scène ? Et qui sera la prochaine victime ?

 

Voilà un très bon roman jeunesse. Nous suivons un groupe de pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais il semble y avoir une malédiction sur ce groupe et chaque matin un nouveau pèlerin est découvert assassiné.

 

L'histoire de ce roman m'a vraiment bien plus. J'ai aimé suivre ce groupe sur le chemin et j'avais envie de tourner la page pour savoir qui serait le prochain à se faire tuer. J'ai juste trouvé la fin très rapide et même si j'ai compris qui était l'assassin que très peu de temps avant Garin. J'ai trouvé que l'explication était un peu rapide.

 

Au niveau des personnages, j'ai bien apprécié Garin, le scrible un peu inventeur d'histoire, pas vraiment pour mentir mais plutôt pour se construire une vie plus agréable.

 

Et puis, j'ai aussi bien aimé Adalase, la gourmande, je me suis un peu retrouvée en elle.

 

En conclusion, un très bon roman junior qui fait partie d'une série. Ce qui permet aux enfants de suivre un personnage dans différentes aventures.

 

"- Moi-même, prononça-t-il sans savoir ce qui allait bien pouvoir suivre, je ne suis scrible que de manière accidentelle et très momentanée. J'envisage de...de composer un guide du pèlerin"

 

Pour lire d'autres avis:

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !


14/10/2014
1 Poster un commentaire

Max

https://static.blog4ever.com/2013/12/758324/artfichier_758324_3378147_201401302555373.jpg

 

Thème : Nazisme, seconde guerre, lebensborn

 

Auteur : Sarah Cohen-Scali

 

Résumé : Le 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Führer. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler !

 

Avis : J'avais découvert ce livre sur d'autres blogs et je me suis dit qu'il fallait lire ce bouquin. Pas parce que le résumé me faisait envie mais parce que le sujet de ce roman est quelque chose qu'il faut connaitre, qu'il faut savoir pour ne pas oublier et surtout pour ne plus jamais refaire les mêmes atrocités qui ont été faite durant cette guerre.

 

Je ne peux pas dire que j'ai aimé lire ce livre qui est choquant, cru, cash. Un chat est appelé un chat et les pires choses faites durant cette guerre sont racontées tel quel. Mais j'ai été happé par l'histoire, impossible de lâcher Max avant d'avoir la fin.

 

L'histoire de la seconde guerre est souvent racontée du point de vue des Alliés. Dans ce bouquin, on suit l'histoire de Max, un gamin né dans un leben Born, élevé dans le plus pur esprit nazi. Il est persuadé que ces idées sont les meilleurs et pourquoi aurait-il tord, d'ailleurs. Tout le monde autour de lui pense la même chose.

Je ne peux pas dire que j'ai aimé Max, ce gamin se croit de la race supérieure et il est souvent imbu de lui-même. Tout le monde le prend, d'ailleurs pour cet être supérieur. Il se croit au-dessus de tout. J'ai commencé à mieux l'apprécier dans la dernière partie du bouquin, quand il commence à se poser des questions.

 

Il y a aussi Lukas, un adolescent juif, kidnappé par les SS pour intégrer leurs écoles de germanisation. Ce gamin va petit à petit essayer de faire changer Max. Mais je n'ai pas non plus apprécié ce gamin. Il représente l'autre côté de la guerre, il est juif mais il réussit à intégrer une Napola, école qui forme l'élite des enfants Allemands à la guerre, sans que personne ne remarque sa « différence ». Il pense donc qu'il est invinsible. Mais beaucoup de choses dans son comportement et dans son histoire font réfléchir Max.

 

Avant de partir à la Napola, Max promet à Lukas de témoigner de son histoire quand la guerre serait finie et Max tient cette promesse à travers ce livre.

 

La guerre a beaucoup de coté laid et violent et ce bouquin nous raconte un de ses côtés plutôt méconnu. Il ne faut surtout pas passer à côté, même si c'est dur, il faut savoir et apprendre de ce passé pour ne plus recommencer.

 

Échantillon : «- Écoute, me dit-il en se redressant brusquement et en me saisissant par les épaules. Je vais aller avec toi dans cette Napola de merde ! À partir de maintenant, on se quitte plus. On devient frères. Mais à une condition !

- Laquelle ?

Je demande pour la forme. Il peut exiger tout ce qu'il veut. C'est oui ! OUI !

- Quand la guerre sera finie, si on arrive à s'en sortir, il faudra qu'on témoigne, tous les deux. Moi, pour ce que les nazis ont fait aux Juifs et aux Polonais ; toi, pour ce qu'ils t'ont fait.

- D'accord ! Je lui réponds, même si je ne comprends pas du tout cette histoire de témoignage.

Témoigner devant qui ? Pourquoi ? Quand la guerre sera finie, le Reich commencera son règne de mille ans. Le Lebensborn ne sera plus un secret pour personne... Bon, tant pis, inutile de le contrarier. On ne sait jamais quelle réaction il pourrait avoir.

- D'accord ! Je répète, pour entériner définitivement notre engagement réciproque.»

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du challenge 1 mois – 1 consigne.

https://static.blog4ever.com/2013/12/758324/artfichier_758324_3294487_201401072252457.jpg

La consigne du mois de février étant de lire un livre avec une couverture rouge. Je peux donc valider mon mois de février.


08/02/2014
1 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser